Elie Semoun et Franck Dubosc imaginent l’après-confinement dans un sketch (vidéo)

Elie Semoun et Franck Dubosc imaginent l’après-confinement dans un sketch (vidéo)
Capture d’écran Twitter

On n’arrête pas de l’entendre : la pandémie actuelle va changer le monde à tout jamais. Oui, mais à quel point ? C’est la question que ce sont posée Elie Semoun et Franck Dubosc. Les deux humoristes ont donc préparé une petite vidéo d’une minute les projetant dans le futur pour imaginer ce que sera le monde post-confinement.

Et après…

Rassemblés autour de la table de la salle à manger, Elie Semoun lance à son comparse : « Dis Franck, tu te souviens de cette épidémie de 2020  ? », avant d’ajouter en voyant le vide dans ses yeux, « mais si, l’épidémie qui nous a confiné pendant deux ans ». « Ah, la pandémie », corrige Franck Dubosc.

Ensuite, ils énumèrent tout ce qui a été fait pendant le confinement et qui a disparu par la suite. « Ils nous ont fait porter le masque pendant six mois, et après plus rien » dit l’un. S’en suit crescendo les coups de coude pour se dire bonjour, la bise avec les genoux, les applaudissements pour les soignants pendant trois mois… « Et après, plus rien », à chaque fois. Franck Dubosc finit par ajouter : « Attends, pendant huit mois de confinement, qu’est-ce qu’on a pu baiser ». « Et après… », soupire Elie Semoun en laissant un grand blanc. « Et après… », répète-il alors que la vidéo se termine.

A noter que les humoristes sont particulièrement actifs sur les réseaux sociaux en ces temps de pandémie. Franck Dubosc poste notamment plusieurs vidéos le montrant avec ses enfants qui jouent les acteurs. Dans une d’entre elles, on voit l’humoriste fier de préparer un petit plat fait maison « à la mode du confinement », son fils ajoutant : « mais peut-être que c’est pas bon ». « Oui, possible », répond son père l’air dépité.

 
Signé duBus
Signé Stéphane Bern
  • 1-22278647_10155990153115934_2035067948_n-1

    Opération Shoe-Box: du bonheur en boîte

    À travers cette initiative solidaire, l’association Les Samaritains appelle à la générosité des Belges pour gâter, à leur manière, les personnes sans abri ou défavorisées.

  • Son père l’abandonne à six ans. Audrey Hepburn en restera angoissée pour la vie, cherchant l’affection auprès d’autres hommes. Une blessure qui ne se refermera jamais.

    Audrey Hepburn: une vie d’épreuves

    Derrière l’image glamour, tout en élégance et en charme, l’actrice soignait ses blessures. Un documentaire britannique de la réalisatrice Helena Coan révèle la part de souffrances et d’échecs personnels de la star.

  • Belgaimage

    Les chercheurs de pharaons (12)

    Dans un livre passionnant qui vient d’être réédité, Michel Duino retrace notamment la découverte du tombeau de Ramsès II. Un roman vrai qui se lit comme un polar. Nous publions cette partie de l’ouvrage sous forme de feuilleton.