Henri PFR dévoile ce mercredi son titre collaboratif et confiné «Lockdown Music»: «Je voulais lancer un élan de créativité» (vidéo)

Le 18 mars dernier, au début du confinement en Belgique, Henri PFR invitait les internautes à lui envoyer des sons de leur quotidien confiné, dans le but de créer un titre inédit et collaboratif, intitulé « Lockdown Music ». Henri PFR nous explique comment cette idée lui est venue : « À peine réveillé ce jour-là, j’ai été prendre une douche. Et en entendant le bruit de l’eau qui ruisselait, je me suis dit que c’était un son intéressant et qu’il faudrait l’enregistrer pour l’utiliser. Ensuite, j’ai pensé que les autres pourraient faire la même chose, car nous sommes entourés de multitudes de bruits intéressants. L’idée a donc germé à ce moment, je l’ai creusée et le soir même j’ai tourné cette vidéo invitant les internautes à m’envoyer leurs sons. Avant d’en faire un morceau, je voulais surtout occuper les gens durant ce confinement. Dans ces moments, il ne faut pas attendre que le temps passe, alors je voulais lancer un élan de créativité  ».

Avec ce titre composé d’une mosaïque de sons et de vidéos, Henri PFR souhaite faire passer deux messages : il ne faut pas se laisser abattre par la situation actuelle et rester créatif, tout en gardant le contact avec ses proches, à distance. « Je trouve qu’on n’a jamais été aussi proche de notre famille que depuis qu’on est confiné », ajoute le DJ.

Le moins que l’on puisse dire est que le projet a été particulièrement bien accueilli. « En tout je dois bien avoir reçu plus d’un millier de sons et il a donc fallu effectuer un tri, basé sur la qualité des vidéos et sur la cohérence entre elles. Au final, 120 samples ont été utilisés pour la chanson. Le clip contient quant à lui 160 vidéos différentes. Je ne m’attendais pas à recevoir autant de retours. D’ailleurs au début, j’avais un stress : ne pas recevoir assez de sons pour en faire un morceau (rires) ! Mais une heure à peine après avoir posté la vidéo, ma boîte mail était déjà saturée. Les gens ont réagi très positivement », explique le DJ bruxellois avec entrain.

Les vidéos reçues provenaient des quatre coins du monde et mettaient en scène des internautes de tous les âges, contrairement à ce que pensait le jeune homme au départ. « C’est vrai que je pensais recevoir principalement des sons d’une certaine tranche d’âge mais au final j’ai eu de tout ! Ça allait d’une femme enceinte qui enregistre le bruit que fait son bébé lors d’une échographie à des seniors dans un home qui claquent leurs canes contre les murs ! », indique Henri PFR, encore étonné.

Collaboration

En plus d’être un titre participatif, « Lockdown Music » est également une collaboration avec le producteur et musicien R.O., ainsi qu’avec la chanteuse britannique Raphaella. « Au départ, j’avais imaginé le projet comme une simple ballade au piano, sur laquelle j’aurais ajouté des sons dessus. C’était sympa mais j’ai ensuite voulu en faire un vrai morceau, mais j’avoue que je ne m’en sortais pas ! À ce moment, j’ai vu une publication sur Facebook de R.O., qui est un pote, en lien avec ce que je faisais. Il a tout de suite été emballé par le projet ! On a alors travaillé ensemble sur l’instrumental. En plus cela faisait longtemps que je voulais travailler avec lui. Ensuite, il nous fallait une voix et j’ai tout de suite pensé à Raphaella car j’ai déjà collaboré avec elle et je l’adore. Elle a aussi accepté tout de suite et dès le lendemain, elle m’envoyait déjà ce qu’elle avait fait. Je suis super content du résultat final réalisé avec eux ». Après avoir travaillé de manière intense durant de nombreuses semaines, la vidéo est disponible à partir de ce mercredi 6 mai, cinquante jours après le lancement du projet.

Mais ce n’est pas tout. « Lockdown Music » est aussi un titre solidaire. En effet, l’intégralité des droits du DJ sera reversée au consortium belge 12-12, une plateforme qui réunit sept organisations humanitaires : Caritas International, la Croix-Rouge de Belgique, Handicap International Belgique, Médecins du Monde, Plan International Belgique, Oxfam Solidarité et UNICEF Belgique. En tant qu’ambassadeur de l’UNICEF, Henri PFR nous explique l’importance de l’aspect solidaire du projet. « C’était logique et évident pour moi de reverser mes droits à des associations. En tant qu’ambassadeur de l’UNICEF, je me bats pour cette cause. Mais je voulais aussi aider d’autres organisations comme la Croix-Rouge, c’est pourquoi le consortium belge 12-12 a été choisi  », conclut le jeune homme.

DR
DR

Le 21 octobre prochain (sous réserve des nouvelles règles sanitaires imposées au secteur), Henri PFR sera en direct du Palais 12 à Bruxelles pour le concert « MUSIC FOR BRICKS » dont il est l’initiateur, un événement destiné à récolter des fonds au profit de l’UNICEF, pour construire des écoles en Côte d’Ivoire à base de briques en plastique recyclé. À ses côtés seront présents d’autres artistes tels qu’Alice on the roof, Loïc Nottet, Selah Sue, Suarez, Clouseau, Kid Noize, Blackwave et Coely.

 
  • Pluto: 90 ans d’aventures avec Mickey

    Disney

    Le chien de Mickey Mouse, un Saint-Hubert… belge, faisait sa première apparition en 1930 dans un dessin animé. S’il ne parle pas et ne porte pas de vêtements, il devient le canidé le plus célèbre du cinéma d’animation mondial et l’un des six personnages préférés de l’empire Disney…

  • Un membre d’OceansAsia montre les masques ramassés sur une plage de Hong Kong. On en retrouve aussi dans nos rues.

    Covid-19: l’inquiétante pollution

    Conséquence immédiate de la pandémie : une montagne de déchets, faite de masques, d’emballages à usage unique, de lingettes ou de matériel médical.

  • LE RAPPEUR

    C’est bon pour le moral: Najib Bauwens, un professeur rappeur

    Dans cette nouvelle série, « Soir mag » met à l'honneur des gens, des actions, des discours à l’esprit positif en souhaitant que celui-ci se répande largement. Cette semaine : durant le confinement, Najib Bauwens a créé des vidéos ludiques de ses cours pour maintenir le lien avec ses élèves.

  • Belgaimage

    Découvrez les recettes de cuisine de Downton Abbey

    On a adoré la série, aimé le film et rêvé d’être invité à la table des personnages créés par le magicien Julian Fellowes. Pour nous permettre de nous en approcher, Annie Gray publie « Downton Abbey – Le livre de cuisine ». En voici trois recettes en exclusivité pour « Soir mag ».

Signé duBus
Signé Stéphane Bern