Les coulisses du Megxit racontées par un téléfilm

Les coulisses du Megxit racontées par un téléfilm
BelgaImage

Pourquoi s’arrêter en si bon chemin ? Déjà en 2018, la chaîne Lifetime avait décidé de présenter au public « Quand Harry rencontre Meghan : romance royale », un film qui relate l’histoire d’amour entre Harry et la nouvelle duchesse de Sussex, Meghan Markle. En 2020, le retentissement du Megxit a été trop grand pour qu’elle ne remette pas le couvert.

L’histoire d’une fuite

« TVLine » révèle donc que Lifetime a commencé à produire un nouveau téléfilm qui sonne comme un second volet de sa série sur le couple princier. Prenant pour cadre le chamboulement du Megxit, le titre provisoire est (en anglais) : « Harry & Meghan: Escaping the Palace » (autrement dit « Harry et Meghan : s’échapper du palais »).

Quelques éléments ont été donnés sur le scénario pour mieux apprécier le futur contenu de cette production : « Le film détaille les difficultés des nouveaux parents et les challenges uniques qu'ils rencontrent en faisant partie de la famille royale, ce qui a mené Harry et Meghan à abandonner leurs privilèges pour démarrer une nouvelle vie selon leurs propres règles », révèle le site.

Comme pour le premier film, il est question, en l’absence d’images filmées dans les entrailles du palais de Buckingham, de faire jouer des acteurs pour montrer ces coulisses au public. Pour l’instant, le casting n’est pas connu mais il est possible que l’on voie revenir ceux qui avaient participé à « Quand Harry rencontre Meghan : romance royale ». En 2018, Meghan était incarnée par Parisa Fitz-Henley et Harry par Murray Fraser. A côté de ce projet, Lifetime prévoit aussi de faire un autre téléfilm sur l’histoire d’amour entre Kate et William.

 
  • Enquête: les anti-vaccins en Belgique

    BelgaImage

    Qui sont-ils ? Que veulent-ils ? Sont-ils dangereux pour la santé publique ? Plongée dans cette nébuleuse anti-vaccins qui se fait de plus en plus entendre en Belgique grâce à la crise du coronavirus. Enquête réalisée avec le soutien du Fonds pour le journalisme en Fédération Wallonie-Bruxelles.

Signé duBus
Signé Stéphane Bern