Trahison de Claude, cyberharcèlement: éliminé de «Koh-Lanta», Régis réagit sans détour

TF1
TF1

Régis ne participera pas à la grande finale de Koh-Lanta. Pas de course d’orientation pour l’aventurier, pas de poteaux non plus. Ce vendredi, il a été éliminé de l’émission de TF1 à la suite d’un conseil où Claude n’a pas tenu sa promesse envers Régis comme lui l’avait fait à plusieurs reprises, par ailleurs. Pris en grippe par le public, Régis fait par ailleurs l’objet de menaces sur les réseaux sociaux depuis plusieurs semaines. Face à ces différentes problématiques, il a réagi dans la presse.

Il assure aller « très bien » malgré la situation difficile qu’il vit actuellement, harcelé sur la toile tout comme Inès. « Il faut savoir faire abstraction de tout ça, tout simplement. Cela reste plus dur à vivre pour ma famille que pour moi, mais malheureusement on n’a pas le choix », explique à 20 Minutes celui qui a dû essuyer des insultes et même des menaces de mort sur les réseaux sociaux. Il poursuit :

« En tant que candidat, avec l’image qui est renvoyée au public et l’interprétation que les gens peuvent en faire, il y a des insultes envers ma personne, qui ne me touchent absolument pas. Elles font hélas partie du jeu. Et puis il y a les insultes envers mes proches qui, eux, n’ont strictement rien demandé. Là, on sort du jeu. En admettant que des insultes envers un candidat fassent partie du jeu ».

>«Koh-Lanta»: victime de menaces, Régis est désormais sous surveillance policière

« Certains ne prennent pas de recul »

Ce que Régis regrette, c’est l’emballement haineux provoqué sur le web par une élimination quelconque alors que les candidats, entre eux, s’entendent à merveille hors caméras. Le candidat malheureux de ce vendredi 22 mai parle de « beaucoup de respect et d’amitié ». « J’ai reçu énormément de soutien des participants de cette année ou d’autres saisons. Il y a une vraie solidarité autour de ça », précise l’aventurier qui a porté plainte contre les menaces portées à son encontre. Résultat, les gendarmes font « des rondes plus fréquentes ». Il minimise donc être « sous protection policière », comme ça a pu être établi par la presse.

>«Koh Lanta»: quand Inès découvre… les fruits

Revenons à l’aventure en elle-même. « Je n’ai aucun regret, je ne fais pas ma vie en fonction de ce que pensent les gens. Ils estiment qu’il y a toujours un gentil et un méchant alors qu’on sait bien que les choses sont plus compliquées que ça. C’est dommage que certains ne prennent pas de recul », continue-t-il au sujet des réactions disproportionnées de certains téléspectateurs.

>Denis Brogniart scandalisé par les manipulations sur les épreuves du Koh-Lanta américain (vidéo)

« Je suis le seul responsable »

Finalement, le stratège Régis a fini par être pris à son propre piège après avoir rompu quelques promesses nouées avant des conseils. Cette fois, c’est la trahison de Claude qui a eu raison de son aventure, comme il le détaille auprès de nos confrères français :

« Sur le moment, je le prends très mal parce que Claude et moi avions l’habitude de parler de stratégie quand il n’y avait plus personne autour de nous. En l’occurrence, la veille du conseil, il m’a réveillé en pleine nuit pour me dire qu’il ne voterait pas contre moi, alors qu’au préalable, il m’avait prévenu qu’il envisageait de voter contre moi. Je l’ai cru. Mais si j’en veux à quelqu’un, c’est surtout à moi. J’ai passé mon temps à me méfier de Claude parce qu’il est stratège et intelligent et, comme une andouille, je lui ai donné ma confiance alors que c’était la chose à ne pas faire. Je ne sais pas pourquoi, la fatigue peut-être, et je suis tombé à pieds joints dedans. Mais je n’en veux qu’à moi. Je suis le seul responsable de mon élimination ».

>Koh-Lanta : pourquoi certains anciens candidats sont-ils blacklistés? (vidéo)

Pour autant, il assure que si « trahison » il y a eu, « dès le lendemain », sa colère contre Claude était « passée ». « C’est un jeu, quand on s’est revu, on s’est directement pris dans les bras », évoque-t-il pour Sudpresse. Toujours est-il que Régis ne verra pas la finale de Koh-Lanta, lui qui rêvait de rendre ses enfants fiers.

 
  • Pluto: 90 ans d’aventures avec Mickey

    Disney

    Le chien de Mickey Mouse, un Saint-Hubert… belge, faisait sa première apparition en 1930 dans un dessin animé. S’il ne parle pas et ne porte pas de vêtements, il devient le canidé le plus célèbre du cinéma d’animation mondial et l’un des six personnages préférés de l’empire Disney…

  • Un membre d’OceansAsia montre les masques ramassés sur une plage de Hong Kong. On en retrouve aussi dans nos rues.

    Covid-19: l’inquiétante pollution

    Conséquence immédiate de la pandémie : une montagne de déchets, faite de masques, d’emballages à usage unique, de lingettes ou de matériel médical.

  • LE RAPPEUR

    C’est bon pour le moral: Najib Bauwens, un professeur rappeur

    Dans cette nouvelle série, « Soir mag » met à l'honneur des gens, des actions, des discours à l’esprit positif en souhaitant que celui-ci se répande largement. Cette semaine : durant le confinement, Najib Bauwens a créé des vidéos ludiques de ses cours pour maintenir le lien avec ses élèves.

  • Belgaimage

    Découvrez les recettes de cuisine de Downton Abbey

    On a adoré la série, aimé le film et rêvé d’être invité à la table des personnages créés par le magicien Julian Fellowes. Pour nous permettre de nous en approcher, Annie Gray publie « Downton Abbey – Le livre de cuisine ». En voici trois recettes en exclusivité pour « Soir mag ».

Signé duBus
Signé Stéphane Bern