Accueil Actu Soirmag

Un lionceau blanc rejeté par sa mère à sa naissance en Espagne (vidéo)

Dimanche dernier, le Mundo Park, un zoo près de Séville, a eu le bonheur de voir naître un lion blanc. Malheureusement, l’accouchement s’est mal passé et le petit a dû être recueilli par l’équipe du parc, celui-ci n’étant pas allaité par sa mère.

Temps de lecture: 2 min

C’est un événement particulièrement rare. Ce 7 juin, à 20 km au nord de Séville, un lionceau blanc a vu le jour au Mundo Park. L’équipe du zoo revendique même d’avoir ainsi pu avoir le premier félin du genre né en Espagne. Si en réalité, un autre lion blanc est né dans un cirque à Las Rozas près de Madrid en 2014, cela n’enlève rien à la magie de la naissance de celui qui est décrit comme étant un « nounours » par les employés du parc. Cette tête si mignonne cache pourtant un début d’histoire pour le moins difficile.

Des premiers jours tourmentés

Comme le raconte à l’AFP Juan Luis Malpartida, directeur de Mundo Park, la mère de celui qui a reçu le nom de White King a eu difficile à enfanter. « La mise bas s'est mal passée, elle a mis bas 14 ou 15 jours après terme », explique-t-il. De ce fait, lorsqu’est venu le moment fatidique, le lionceau était déjà assez grand et lourd, de quoi compliquer la tâche. « Imaginez à quel point elle a souffert, je ne sais pas comment elle l’a mis au monde ».

Epuisée, « en état d'hypothermie, d'hypoglycémie et de déshydratation », la mère ne s’est ensuite pas occupée de son petit. Ce dernier ne pouvait pas la téter et la situation commençait à devenir délicate pour lui. Le zoo a alors pris la décision de retirer le lionceau et de s’en occuper. Ce sont donc des humains qui sont devenus les parents de substitution du jeune White King.

Depuis, tout semble aller beaucoup mieux. « C’est le premier jour où je le vois la tête haute, en train d'essayer de courir », s’est réjoui ce mercredi Juan Luis Malpartida. La mère est quant à elle « calme ». « Elle voulait se libérer du petit et se trouver de nouveau en chaleur », selon le directeur.

Cette naissance sonne comme un cadeau inespéré pour le parc. Fermé à cause du coronavirus, il rouvre justement ses portes aujourd’hui. L’histoire de White King a ainsi pu offrir au parc une publicité sans pareille. Les visiteurs vont pouvoir arpenter le parc pour y découvrir près d’un millier d’animaux. Parmi les félins, outre des lions blancs, on trouve aussi des jaguars, des tigres blancs et des lions (de couleur cette fois).

Notre sélection vidéo
Sur le même sujet

Aussi en Société

Voir plus d'articles

À la Une