Jean-Marie Bigard tacle Omar Sy et Camélia Jordana après leur propos sur les violences policières: «Chez nous, ce sont nos flics qui se font tabasser»

Jean-Marie Bigard tacle Omar Sy et Camélia Jordana après leur propos sur les violences policières: «Chez nous, ce sont nos flics qui se font tabasser»
©MAXPPP

Quand Jean-Marie Bigard est en colère, il aime bien le faire savoir. Le 11 juin, il a expliqué, en vidéo, les causes de son exaspération. Depuis la mort de George Floyd aux États-Unis, un Afro-américain mort asphyxié par un policier de Minneapolis, de nombreuses célébrités, françaises entre autres, ont amené la population à dénoncer les violences policières. Mais les appels d’Omar Sy à manifester en France et les propos de Camélia Jordana qui ne se sent pas en sécurité face aux policiers français, n’ont pas vraiment plu à Jean-Marie Biard.

>« Je ne me sens pas en sécurité face à un flic en France » : les propos de Camélia Jordana dans « On n’est pas couché » font polémique

« Il y a des mecs, comme par exemple Omar Sy, ou Camelia Jordana, qui se retrouvent en tête de cortège pour énerver tous les Français à cause de la police française, qui serait violente et raciste. Et moi, je dis non ! », s’est d’abord exprimé Bigard qui estime qu’il y a « des connards partout, dans tous les corps de métiers ». « Mais je vous garantis une chose, il y a 98 % des flics et des gendarmes qui se lèvent le matin pour faire respecter les lois de la République. Je les admire beaucoup pour ça parce qu’on crache sur leurs bagnoles, parce qu’on les caillasse. Il y a des endroits où ils ne peuvent même pas aller. Parfois, on les tabasse et parfois, on les tue », a-t-il continué, ne supportant pas qu’on compare les forces de l’ordre de son pays avec les policiers américains. Pour lui, la situation en France n’a rien à voir avec celle des États-Unis et il ne cautionne absolument pas ce qu’il s’est passé avec George Floyd : « L’autre (Derek Chauvin, le policier responsable de la mort de George Floyd, ndlr), il a tué un mec en l’étouffant, c’est ignoble, c’est inacceptable, je suis d’accord ». Mais cela se passe « aux États-Unis, mais pas en France », martèle-t-il. « La différence entre les États-Unis et nous, c’est que chez nous, ce sont nos flics qui se font tabasser ».

Et selon lui, Omar Sy et Camélia Jordana ne devrait pas s’immiscer à ce point dans le débat des violences policières, car cela cause du tort aux policiers français qui font leur boulot correctement. « Je trouve que les collègues que j’ai cités ne sont pas à leur place quand ils viennent essayer d’énerver le peuple français contre sa propre police, qui est pour moi à 98 % exemplaire, même s’il y a des dérapages comme partout. Soyons gentils les uns avec les autres », a conclu Jean-Marie Bigard, légèrement plus calme qu’au début de sa vidéo.

 
Signé duBus
Signé Stéphane Bern
  • 1-22278647_10155990153115934_2035067948_n-1

    Opération Shoe-Box: du bonheur en boîte

    À travers cette initiative solidaire, l’association Les Samaritains appelle à la générosité des Belges pour gâter, à leur manière, les personnes sans abri ou défavorisées.

  • Son père l’abandonne à six ans. Audrey Hepburn en restera angoissée pour la vie, cherchant l’affection auprès d’autres hommes. Une blessure qui ne se refermera jamais.

    Audrey Hepburn: une vie d’épreuves

    Derrière l’image glamour, tout en élégance et en charme, l’actrice soignait ses blessures. Un documentaire britannique de la réalisatrice Helena Coan révèle la part de souffrances et d’échecs personnels de la star.

  • Belgaimage

    Les chercheurs de pharaons (12)

    Dans un livre passionnant qui vient d’être réédité, Michel Duino retrace notamment la découverte du tombeau de Ramsès II. Un roman vrai qui se lit comme un polar. Nous publions cette partie de l’ouvrage sous forme de feuilleton.