Pour relancer l’économie, un petit village italien vend ses maisons à seulement 1€

Cinquefrondi.
Cinquefrondi. - Capture d’écran

La commune de Cinquefrondi est située dans la région de Calabre, tout au sud de l’Italie. Le cadre est magnifique, l’endroit charmant. Mais étonnamment, de nombreuses rues de ce petit village sont à l’abandon, ainsi que de nombreuses maisons. Si le phénomène n’est pas nouveau, il s’est fortement accentué à cause de la crise du coronavirus, qui a, entre autres, fortement touché l’Italie.

Et le maire de Cinquefrondi est bien déterminé à remettre son village sur pied, maintenant qu’il est exempt de cas de coronavirus. Michele Conia s’est donc lancé dans un projet baptisé « Opération beauté », pour « récupérer les parties dégradées et perdues de la ville » et ainsi « trouver de nouveaux propriétaires pour les nombreuses maisons abandonnées », comme il l’a expliqué à CNN.

Dans le cadre de cette opération, Michele Conia a décidé de mettre en vente ces demeures laissées à l’abandon, à un prix dérisoire : 1 €. Et non, ce n’est pas une blague de la part du maire. C’est la seule solution selon lui pour combler le départ de nombreux habitants, surtout les plus jeunes qui ont quitté le village pour aller chercher du travail ailleurs.

Concrètement, le bien immobilier pourra réellement être acquis au prix d’un euro. Mais les nouveaux propriétaires devront payer la somme de 250 € chaque année jusqu’à ce que les travaux de rénovation de la maison soient terminés. Et ce n’est que si ces rénovations ne sont pas terminées dans les trois années suivant l’achat de la maison, qu’ils devront payer une amende de 20.000 euros.

Une offre qui est plus avantageuse que dans d’autres villes où des maisons sont aussi vendues à 1 €, et où un acompte de 5.000 euros est demandé avant que les travaux de rénovation ne démarrent, et automatiquement perdu si les rénovations prennent trop de temps.

 
  • Quel avenir pour la monarchie britannique?

    Le prince William dépasse de 20% en popularité son père, le prince Charles. Montera-t-il pour autant sur le trône à sa place?

    Elizabeth II en deuil aura 95 ans ce 21 avril. Quel avenir pour la monarchie britannique ? Un sondage plébiscite William : il doit être le prochain sur le Trône d’Angleterre.

  • Anne-Françoise Rousseau, la cheffe de clinique (à droite), observe les paramètres vitaux d’un patient intubé. - Mathieu Golinvaux

    Le CHU de Liège réquisitionné dans la lutte Covid-19

    Au CHU de Liège, le Centre des brûlés s’est mué en unité de soins intensifs « classique » pour contrecarrer l’avancée du Covid-19.

  • Florence Aubenas est allée s’installer un an dans le village pour «comprendre» ce fait divers sanglant.

    Florence Aubenas explore une nouvelle enquête

    Florence Aubenas ausculte un assassinat sur lequel elle a enquêté pendant sept ans. Un fait divers qui entremêle la France dont on ne parle pas, une bonne dose de mystère et une gueule connue du cinéma.

  • Le Britannique a compris avant tout le monde qu’il pourrait s’enrichir grâce au cannabis thérapeuthique.

    Le cannabis, le nouvel or vert

    De plus en plus de pays autorisent le cannabis thérapeutique. Sur ce marché florissant, un Britannique s’impose. Entre excentricité agaçante et génie entrepreneurial, voici le (presque) milliardaire Maximilian White.

Signé duBus
Signé Stéphane Bern
  • William Leymergie publie son premier roman

    Aujourd’hui présentateur de «William à midi» sur C8, William Leymergie publie également sonpremier roman.

    Actuel journaliste-animateur de C8, William Leymergie, qui fut longtemps l’âme de « Télématin » (France 2), surprend en nous emmenant sur un terrain où on ne l’attendait pas. Un roman de caape, d’épée et d’amour.