Katy Perry avoue avoir eu des pensées suicidaires après sa rupture avec Orlando Bloom en 2017

Belgaimage
Belgaimage

Si Katy Perry et Orlando Bloom filent le parfait amour pour le moment, ils attendent même un enfant, cela n’a pas toujours été le cas. La chanteuse est revenue sur sa douloureuse rupture avec l’acteur en 2017. Après seulement un an de relation, le jeune couple se sépare. À cette période, Katy Perry avait également du mal à faire repartir sa carrière. Elle est alors entrée dans une phase de dépression, durant laquelle elle a pensé au pire.

«  Ma carrière était sur cette trajectoire où elle montait, montait et montait, puis il y a eu un tout petit changement, pas si énorme d’un point de vue extérieur, mais pour moi, c’était comme un séisme. J’avais tant donné et j’étais littéralement brisée en deux. Je venais de me séparer du futur papa de mon enfant. J’étais excitée à l’idée de battre un prochain record musical, mais ça n’a pas suffi à me faire planer. Je me suis écrasée  », a expliqué Katy Perry à la radio SiriusXM CBC.

Gratitude

Katy Perry a finalement trouvé la force de remonter la pente et elle tire désormais des leçons de cette période sombre de sa vie. « Ce chapitre de ma vie a été très important. Offrir une autre dimension à ma vie alors que je vivais comme une pop star assoiffée de gloire tout le temps. La gratitude est probablement la chose qui m’a sauvé la vie, car si je ne l’avais pas considérée, je me serais vautrée dans ma propre tristesse et j’aurais probablement sauté le pas  ».

La chanteuse semble aujourd’hui avoir trouvé la solution pour s’en sortir quand elle a un coup de mou. « Si je sens que je commence à aller mal, je me promène et je me dis ‘je suis reconnaissante, je suis reconnaissante, je suis reconnaissante’, même si je suis de mauvaise humeur », a-t-elle expliqué. Pour conclure Katy Perry a affirmé qu’elle allait beaucoup mieux : « L’espoir a toujours été une option pour moi, à cause de ma relation avec Dieu et de quelque chose de plus grand que moi  ».

 
Signé duBus
Signé Stéphane Bern