La Petite Sirène vandalisée à Copenhague et qualifiée de «poisson raciste»

La Petite Sirène vandalisée à Copenhague et qualifiée de «poisson raciste»
BelgaImage

Il s’agit d’un des symboles de Copenhague mais aujourd’hui, l’atmosphère était particulièrement agitée sur les berges de la capitale danoise. La statue de la Petite Sirène, située dans le port de la ville, a été taguée, ou plus exactement le rocher sur lequel elle est positionnée. Dessus, il était écrit « Racist Fish », autrement dit « poisson raciste ». S’il ne fait aucun doute que cela est lié aux protestations antiracistes qui ont suivi la mort de George Floyd, le fait de s’en prendre plus spécifiquement à la Petite Sirène interpelle.

Des tentatives pour comprendre la signification d’un tel message

Cet acte de vandalisme a en tout cas provoqué l’incompréhension du côté d’Ane Grum-Schwensen, spécialiste de l’œuvre d’Hans Christian Andersen. A l’AFP, elle déclare que le conte de la Petite Sirène ne contient en aucun cas des allusions racistes. Mais alors pourquoi ce message ? Pour l’instant, il est difficile d’être certain de la réponse.

Le Guardian rappelle cela dit quelques éléments de contexte qui pourraient expliquer ce tag. Ce jeudi par exemple, des activistes ont dénoncé les autorités danoises qui ont refusé de reconnaître le caractère raciste de la mort d’un homme métis causée par deux individus blancs. Cela a pu exacerber les tensions, quelques heures avant que la statue de la Petite Sirène soit vandalisée. D’autre part, si le créateur du conte, Hans Christian Andersen, n’est pas spécifiquement connu pour avoir été raciste, le Guardian note que des chercheurs ont pu relever quelques éléments racistes dans certaines de ses histoires.

Enfin, un dernier élément se cache peut-être derrière ce vandalisme. En 2019, lorsque Disney a annoncé préparer un remake de la Petite Sirène, c’est une actrice noire qui a été choisie pour incarner Ariel. La nouvelle a provoqué l’ire de nombreuses personnes qui ont catégoriquement refusé de voire Ariel autrement qu’en femme blanche.

Beaucoup d’actes similaires au Danemark

La statue de la Petite Sirène n’est toutefois pas la seule à avoir été la cible de manifestants antiracistes au Danemark, comme le rappelle l’AFP. Parmi celles-ci, on trouve celle du missionnaire danois Hans Egede, qui a participé à la colonisation du Groenland, du Mahatma Gandhi, qui aurait eu selon son propre petit-fils « certains préjugés sur les Noirs », ou encore du roi danois Christian IV, qui a régné lorsque le Danemark a tenté une entreprise de colonisation dans le sous-continent indien et établi le comptoir de Tranquebar dans le sud de l’Inde.

La Petite Sirène, quant à elle, en a déjà eu plusieurs fois pour son grade. Sa tête a ainsi été volée deux fois, en 1964 et 1998, et son bras une fois en 1984. En 2020, un tag « Free Hong Kong » ( »Hong Kong libre ») a aussi été inscrit dessus en soutien au mouvement démocratique sur l’île contrôlée par Pékin.

 
  • Le tueur n’a laissé aucune chance à Xavier Baligant. «
Malchance
» ou assassinat
?

    Meurtre de Xavier Baligant: un mystérieux SMS pour résoudre ce cold case?

    Été 2011 : Xavier Baligant est tué sur une aire d’autoroute française. Depuis, les enquêteurs font chou blanc. L’avocat de la famille demande une nouvelle expertise du téléphone de la victime, le dernier message reçu pouvant être un rendez-vous avec son meurtrier.

  • Même soutenu par Barack Obama, Joe Biden n’enflamme pas les foules américaines... mais les rassure.

    Joe Biden: nouveau cap pour l’Amérique?

    En tête dans les sondages, le candidat démocrate semble bien placé à 90 jours de l’élection présidentielle du 3 novembre. Plus posé mais aussi plus fade que Donald Trump.

  • OUVERTURE 20200707 Frou-frou Seine-4853

    Christine Bravo: «Ma vie au fil de l’eau»

    Christine Bravo se raconte au fil de l’eau, à bord du « Frou-Frou », un bateau qu’elle a rénové et sur lequel elle organise des croisières thématiques. De nos envoyées spéciales à Paris, Sophie Lagesse (texte) et Ingrid Otto (photos).

Signé duBus
Signé Stéphane Bern