Sophie Davant commente l’éviction de Pierre-Jean Chalençon: «Il n’écoutait pas ce qu’on lui disait»

Capture d’écran - Dailymotion
Capture d’écran - Dailymotion

Jusqu’ici, elle ne s’était pas exprimée. Tout au plus avait-on pu lire que Pierre-Jean Chalençon se disait soutenu par l’animatrice de France 2. Pour rappel, le collectionneur français fan de Napoléon a été évincé de l’émission « Affaire conclue » après plusieurs controverses. La dernière en date, une photo le plaçant aux côtés de Dieudonné à l’anniversaire de Jean-Marie Le Pen.

>« Affaire conclue » : Pierre-Jean Chalençon contre-attaque et dézingue un acheteur belge de l’émission

Si Pierre-Jean Chalençon ne se fait pas vraiment discret depuis cette sortie de route, Sophie Davant, elle, n’avait pipé mots. Désormais, elle rétablit la situation en s’exprimant au micro d’Europe 1 ce mardi 7 juillet. Au micro de Pascale Clark dans « Culture médias », la présentatrice de l’émission d’enchères a commenté ce départ, comme l’épingle puremédias  :

« Il s’est passé qu’il a un petit peu trop parlé sur les réseaux sociaux… On lui a dit à plusieurs reprises de faire attention. On lui a dit qu’il ne pouvait pas se permettre de dire n’importe quoi quand on est regardé par des millions de téléspectateurs. C’est quelqu’un de libre ! C’est un électron comme ça ! Moi, j’ai beaucoup d’amitiés et de tendresse pour lui ! Je suis très triste qu’il ne soit plus là… »

« Je conserve les sentiments que j’ai pour lui »

Selon Sophie Davant, cette éviction est liée à une « accumulation » de polémiques survenues majoritairement sur les réseaux sociaux. Un tweet souhaitant la mort de Line Renaud avait amorcé le dérapage « Dieudonné »… L’animatrice constate : « Il n’écoutait pas ce qu’on lui disait. Cela fait trois ans que je lui parle souvent en lui disant : ‘Attention ! On ne peut pas se permettre de dire n’importe quoi et prendre position sur tous les sujets’ ».

>Pierre-Jean Chalençon en larmes sur le plateau de Jean-Marc Morandini : « Depuis 24h, on me dit des saloperies »

Toutefois, l’animatrice a tenu a rappelé à quel point Pierre-Jean Chalençon était bénéfique pour « Affaire conclue ». Si les polémiques ne seront pas regrettées côté France 2, ses commentaires avisés et truculents risquent par contre de manquer : « Il apportait beaucoup à l’émission. C’était un trublion, un personnage haut en couleur. Moi, je suis triste et je garde la tendresse que j’ai pour lui. Je comprends la décision qui a été prise parce que c’est embêtant. Il exposait tout le monde à cause de ses prises de position. Il n’empêche que je conserve les sentiments que j’ai pour lui ».

 
  • Il y a 80 ans: la Belgique occupée

    Les soldats de la Wehrmacht hissent le drapeau nazi sur le toit du château royal de Laeken.

    Après la campagne des 18 jours, notre pays est envahi par l’armée allemande. D’abord effrayée, la population se fait peu à peu à l’idée d’intégrer un Reich censé durer 1.000 ans... Et ne manquez pas la suite de notre série : le 7 octobre, la Résistance. Le 15 octobre, la Collaboration.

Signé duBus
Signé Stéphane Bern