Renaud prépare un nouvel album et sort le titre polémique «Corona Song»

Renaud prépare un nouvel album et sort le titre polémique «Corona Song»
BelgaImage

L’éternel Renaud est encore et toujours là, et cela n’est pas appelé à s’arrêter. Il revient ainsi en force sur le devant de la scène avec une communication bien rôdée. D’une part, le réalisateur de son dernier opus « Les Mômes et les enfants d'abord », Thierry Geoffroy, a annoncé sur BFMTV qu’il serait en pleine préparation d’un nouvel album : « Il dit à tout le monde qu'il va faire un album [...] Il fonctionne comme ça, Renaud. On ne sait jamais avec lui. […] Tout à coup, il va écrire un texte, et puis un autre, et puis un autre », dit-il avant de préciser qu’il « va revenir à du Renaud, Renaud. Les "animals" c'était un album concept, pour les enfants. Là, il va redevenir bougon ».

Si pour l’instant la date de sortie de cet album à venir n’est pas précisée, Renaud a d’autres cartouches dans sa poche pour faire parler de lui. En l’occurrence, c’est plus une bombe médiatique qu’il vient de rendre public. Son nom : « Corona Song ».

Entre racisme et soutien au controversé Docteur Raoult

Comme l’indique le titre, la chanson parle de la crise sanitaire. A priori, le message est très consensuel puisqu’il est dédié aux soignants et à « tous les potes qui ont souffert de ce putain de virus ». « J'en peux plus d'être planté chez moi, j'veux voir le monde comment il va », raconte-t-il en référence au confinement.

Malgré les apparences, la chanson a un haut potentiel polémique et ce pour deux raisons. D’une part, il est accusé de racisme envers les Chinois en utilisant un cliché tenace dans ses paroles. « T'as débarqué un jour de Chine, retournes-y, qu'on t'y confine, dans ce pays, où on bouffe du chien », chante-t-il au début.

Fidèle à son style, il égratigne ensuite les chaînes d’information ainsi que des personnalités politiques comme Donald Trump « et sa connerie ». Mais surtout, il prend position pour le controversé Docteur Raoult, défenseur de l'hydrochloroquine. Celui qu’il appelle « le brave » est pourtant régulièrement dénoncé par ses collègues du milieu médical pour ses déclarations qui ne se reposent sur aucune preuve scientifique solide quant à l’efficacité de son médicament sur le coronavirus.

Quoi qu’il en soit, Renaud semble avoir réussi son coup médiatique. Avec « Corona Song », son titre a été repris par des médias de tout bord, certains l’encensant, d’autres le critiquant.

 
  • Abus sexuels: le grand déballage

    Belgaimage

    Les affaires se multiplient. Les masques tombent. La parole se libère, pouvant aussi ouvrir la porte aux mensonges et règlements de comptes. Une révolution !

Signé duBus
Signé Stéphane Bern