Selon une étude, un humain ne peut avaler plus de 84 hot-dogs en dix minutes

Un professeur de physiologie, spécialiste des performances sportives, s’est demandé un jour si les modèles élaborés pour les compétitions d’athlétisme pouvaient aussi s’appliquer à la compétition d’ingurgitation de hot-dogs, organisée chaque année depuis plus de 100 ans à New York. Et si un intestin pouvait s’entraîner, comme on entraîne ses muscles.

Le chercheur a donc récupéré les données du « Nathan’s Famous Hot Dog Eating Contest » – dont il est fan – sur 39 ans pour les soumettre à un programme statistique, et utilisé des équations, afin de « voir si un schéma pouvait expliquer comment la performance alimentaire avait considérablement progressé », a expliqué à l’AFP le Pr James Smoliga, auteur de l’étude parue dans la revue Biology Letters.

« Les records se sont améliorés de près de 700 % au fil des ans, ce qui est énorme comparé à n’importe quel événement sportif !  », a commenté ce chercheur à l’Université High Point aux États-Unis. En combinant les résultats de ces équations avec les connaissances sur la plasticité intestinale humaine, il a réussi à calculer le taux maximum de consommation : 84 hot-dogs en 10 minutes, soit 10 de plus que le record actuel (plus de 21.000 calories).

Augmentation

La modélisation des performances sur 5 ans montre en outre que le taux maximal de consommation de « matière fraîche  » augmente au fil des ans chez les compétiteurs, à mesure qu’ils s’entraînent. Pour faciliter l’ingestion, les candidats trempent par ailleurs le pain brioché dans l’eau pour le ramollir, et se contorsionnent pour améliorer leur transit.

« On peut voir ces candidats comme un symbole de gloutonnerie, mais en réalité le fonctionnement de leur système digestif est différent, ce qui est clairement lié à leur entraînement, même s’il est possible qu’ils possèdent une capacité physiologique inhérente  », selon le Pr Smoliga. Cet exploit intestinal n’est en tout cas pas à la portée de tous et « il est peu probable qu’une personne ‘normale’ soit capable de manger plus de 10 » de ces sandwichs à la saucisse en 10 minutes, dit l’étude.

AFP

 
  • Enquête: les anti-vaccins en Belgique

    BelgaImage

    Qui sont-ils ? Que veulent-ils ? Sont-ils dangereux pour la santé publique ? Plongée dans cette nébuleuse anti-vaccins qui se fait de plus en plus entendre en Belgique grâce à la crise du coronavirus. Enquête réalisée avec le soutien du Fonds pour le journalisme en Fédération Wallonie-Bruxelles.

Signé duBus
Signé Stéphane Bern