«L’aventure doit s’arrêter»: le Belge Mallory Gabsi (Top Chef) ferme sa friterie parisienne (vidéo)

«L’aventure doit s’arrêter»: le Belge Mallory Gabsi (Top Chef) ferme sa friterie parisienne (vidéo)
D.R.

C’est avec le cœur lourd que Mallory Gabsi s’est adressé à ses abonnés sur Instagram ce lundi. Alors que sa friterie temporaire, installée dans la capitale française, fait fureur, l’évolution de la crise sanitaire l’a amené à prendre une décision difficile : anticiper la fermeture de son établissement. C’est donc en faisant le bilan de sa petite aventure que le Belge a clôt cette nouvelle aventure après sa participation à Top Chef.

Un succès brisé en plein vol

L’ancien candidat cuistot a d’abord tenu à remercier tout son public qui a soutenu le projet initié par lui et Adrien, qui a aussi participé à l’installation de ce restaurant temporaire : « Cette friterie c'est la folie ! Elle a été créée pour vous rencontrer dans la vraie vie, échanger, rire. On est bluffé d’avoir eu autant de retour positifs, de vous voir si heureux », dit-il.

Puis arrive la mauvaise nouvelle : « Mais on est vraiment désolé, l’aventure doit s’arrêter ! Vu la situation actuelle avec le Covid, les mesures qui ont été prises on ne veut exposer personne. Merci pour tous ces moments de partage, on se retrouve bientôt, c'est certain ! Prenez soin de vous ! », conclut-il.

A l’origine, la friterie était prévue pour durer du 16 juillet au 1er août. Mais ces derniers jours, même s’il n’est pas question de parler d’une deuxième vague de Covid-19, les clusters se sont multipliés en France et en Belgique. La situation reste donc plus ou moins sous contrôle mais les gouvernements des deux pays ont pris la décision d’étendre l’obligation du port du masque pour éviter une trop grande circulation du virus.

 
  • Quel avenir pour la monarchie britannique?

    Le prince William dépasse de 20% en popularité son père, le prince Charles. Montera-t-il pour autant sur le trône à sa place?

    Elizabeth II en deuil aura 95 ans ce 21 avril. Quel avenir pour la monarchie britannique ? Un sondage plébiscite William : il doit être le prochain sur le Trône d’Angleterre.

  • Anne-Françoise Rousseau, la cheffe de clinique (à droite), observe les paramètres vitaux d’un patient intubé. - Mathieu Golinvaux

    Le CHU de Liège réquisitionné dans la lutte Covid-19

    Au CHU de Liège, le Centre des brûlés s’est mué en unité de soins intensifs « classique » pour contrecarrer l’avancée du Covid-19.

  • Florence Aubenas est allée s’installer un an dans le village pour «comprendre» ce fait divers sanglant.

    Florence Aubenas explore une nouvelle enquête

    Florence Aubenas ausculte un assassinat sur lequel elle a enquêté pendant sept ans. Un fait divers qui entremêle la France dont on ne parle pas, une bonne dose de mystère et une gueule connue du cinéma.

  • Le Britannique a compris avant tout le monde qu’il pourrait s’enrichir grâce au cannabis thérapeuthique.

    Le cannabis, le nouvel or vert

    De plus en plus de pays autorisent le cannabis thérapeutique. Sur ce marché florissant, un Britannique s’impose. Entre excentricité agaçante et génie entrepreneurial, voici le (presque) milliardaire Maximilian White.

Signé duBus
Signé Stéphane Bern
  • William Leymergie publie son premier roman

    Aujourd’hui présentateur de «William à midi» sur C8, William Leymergie publie également sonpremier roman.

    Actuel journaliste-animateur de C8, William Leymergie, qui fut longtemps l’âme de « Télématin » (France 2), surprend en nous emmenant sur un terrain où on ne l’attendait pas. Un roman de caape, d’épée et d’amour.