Accueil Actu Soirmag

Un touriste maladroit détériore une statue de la sœur de Napoléon en Italie (vidéo)

L’homme en question voulait prendre une photo souvenir en s’appuyant sur la sculpture. Bilan : cette dernière y a laissé trois orteils.

Temps de lecture: 2 min

C’est ce qui qui s’appelle faire une belle gaffe ! Début de semaine, la presse italienne s’est montrée choquée après qu’un touriste autrichien ait dégradé une statue du sculpteur du XIXe siècle Antonio Canova dans le musée consacrée à ses œuvres, dans sa ville natale de Possagno, près de Trévise. Fait aggravant : la sculpture en question représente Pauline Bonaparte, la sœur de l’empereur Napoléon Ier, ce qui n’a pas échappé aux médias français qui ont relayé la nouvelle. Mais le pire dans cette histoire, c’est la cause de cet incident.

Oups !

Alors qu’il visite la galerie, cet homme autrichien a la (mauvaise) idée de vouloir prendre la même pose que la statue, semi-couchée. Pour cela, il s’appuie directement sur le chef-d’œuvre, surtout quand il doit se relever. Etant d’une certaine corpulence, la représentation de Pauline Bonaparte n’a manifestement pas supporté le poids de ce touriste bien indélicat. Conséquence : trois orteils se cassent.

Les images de la caméra de surveillance permettent ensuite de voir le touriste un peu désemparé face à la maladresse fâcheuse qu’il vient de commettre. Il reste quelques temps autour de la statue, se demandant probablement quoi faire. Finalement, il choisit de fuir discrètement, comme si de rien n’était.

L’administration du musée et la police ont cependant vite constaté le méfait. Grâce à la vidéo, l’homme est rapidement identifié et sa femme, en charge du groupe de touristes autrichiens présents sur les lieux, est contactée. En pleurs, elle finit par avouer que la dégradation est bien le fait de son mari qui a reconnu sa responsabilité juste après. Selon les médias italiens, celui-ci se serait engagé à payer le prix de sa maladresse.

BELGAIMAGE-166673902
BelgaImage

Notre sélection vidéo
Sur le même sujet

Aussi en Société

Voir plus d'articles

À la Une