Un leader de Cosa Nostra sectionne le doigt d’un gardien et l’avale

Un leader de Cosa Nostra sectionne le doigt d’un gardien et l’avale
BelgaImage

Être gardien de prison, c’est une chose. Mais être surveillant dans un endroit où sont logés des leaders de la mafia, c’en est encore une autre. Un homme l’a appris à ses dépens en s’étant fait mordre violemment par l’un d’eux, au point de lui sectionner complètement le petit doigt, comme le fait savoir aujourd’hui un article du journal romain « Il Messagero ».

Une histoire peu ragoûtante

Le malfrat en question porte le nom de Giuseppe Fanara, un homme âgé de 60 ans qui est emprisonné depuis neuf ans à Rebibbia. Au vu de son profil mafieux, il est par ailleurs soumis au régime spécial de l’article 41 bis du code pénal italien. Ce système permet de limiter les droits du détenu dans le but d’éviter qu’il ne continue à diriger son clan mafieux depuis sa cellule.

Mais le 17 juin dernier, Giuseppe Fanara a trouvé une autre manière de commettre des méfaits. Ce jour-là, il attaque sept policiers de la prison à cause d’une affaire de contrôle. Après avoir projeté deux hommes au sol, il s’est jeté sur l’un d’eux, lui a donné un coup de poing au visage puis lui a mordu le petit doigt d’une de ses mains. Arraché, le membre n’a jamais été retrouvé. La procureure de Rome Giulia Guccione en charge de l’affaire a fini par conclure que le doigt avait tout simplement été avalé. Fanara a ensuite continué à se battre contre les six autres geôliers avec un manche à balai. « Je vous égorge comme des porcs », les a-t-il menacés plusieurs fois avant d’être plaqué au sol. Depuis, Fanara a été transféré dans une prison à Sassari, dans le nord-ouest de la Sardaigne.

 
  • Delphine: les secrets d’une royale réconciliation

    Le Roi a invité sa demi-sœur pour un déjeuner à deux au Château de Laeken. La rencontre étant informelle, tous deux posent de manière relativement décontractée, sur fond de fleurs et d’assiettes de grand-mère.

    Le roi Philippe a invité sa demi-sœur à déjeuner à Laeken pour faire connaissance. Le lendemain, le roi Albert et la reine Paola se sont déclarés heureux de cette initiative. Décryptage d’un moment de communication d’ores et déjà historique !

Signé duBus
Signé Stéphane Bern