Un leader de Cosa Nostra sectionne le doigt d’un gardien et l’avale

Un leader de Cosa Nostra sectionne le doigt d’un gardien et l’avale
BelgaImage

Être gardien de prison, c’est une chose. Mais être surveillant dans un endroit où sont logés des leaders de la mafia, c’en est encore une autre. Un homme l’a appris à ses dépens en s’étant fait mordre violemment par l’un d’eux, au point de lui sectionner complètement le petit doigt, comme le fait savoir aujourd’hui un article du journal romain « Il Messagero ».

Une histoire peu ragoûtante

Le malfrat en question porte le nom de Giuseppe Fanara, un homme âgé de 60 ans qui est emprisonné depuis neuf ans à Rebibbia. Au vu de son profil mafieux, il est par ailleurs soumis au régime spécial de l’article 41 bis du code pénal italien. Ce système permet de limiter les droits du détenu dans le but d’éviter qu’il ne continue à diriger son clan mafieux depuis sa cellule.

Mais le 17 juin dernier, Giuseppe Fanara a trouvé une autre manière de commettre des méfaits. Ce jour-là, il attaque sept policiers de la prison à cause d’une affaire de contrôle. Après avoir projeté deux hommes au sol, il s’est jeté sur l’un d’eux, lui a donné un coup de poing au visage puis lui a mordu le petit doigt d’une de ses mains. Arraché, le membre n’a jamais été retrouvé. La procureure de Rome Giulia Guccione en charge de l’affaire a fini par conclure que le doigt avait tout simplement été avalé. Fanara a ensuite continué à se battre contre les six autres geôliers avec un manche à balai. « Je vous égorge comme des porcs », les a-t-il menacés plusieurs fois avant d’être plaqué au sol. Depuis, Fanara a été transféré dans une prison à Sassari, dans le nord-ouest de la Sardaigne.

 
  • Les supporters de Trump n’en reviennent pas : ils sont dans le Capitole et ont stoppé la réunion des parlementaires.

    Le jour de honte des États-Unis

    Le dernier baroud de déshonneur du président Trump : envoyer ses partisans envahir le Congrès. La démocratie américaine a résisté.

  • Le charismatique fondateur d’Alibaba s’est «volatilisé».

    L’énigme Jack Ma: disgrâce d’un milliardaire chinois

    Le fondateur de l’empire Alibaba a disparu depuis octobre 2020. Une « volatilisation » inquiétante qui rappelle le sort d’autres hommes d’affaires réduits au silence par le pouvoir communiste. Mais où est donc passé Jack Ma ?

  • Une étude française récente montre que les chats domestiques s’attaquent à 200 espèces animales différentes.

    Mon chat, ce serial killer

    Super-prédateurs des jardins, nos matous ont un impact réel sur la biodiversité qui nous entoure. Ils tuent des milliers d’oiseaux ou de petits mammifères. Conseils.

Signé duBus
Signé Stéphane Bern