Alors qu’il fait la sieste au bord de sa piscine, un homme est réveillé par un ours (vidéo)

Capture d’écran
Capture d’écran

Samedi dernier, Matthew Bete profitait tranquillement du beau temps en faisant une sieste sur un transat au bord de sa piscine, dans son jardin de Greenfield dans le Massachusetts aux États-Unis. Alors qu’il dormait, un ours s’est faufilé dans la propriété. Calmement, il s’est d’abord dirigé vers la piscine pour se désaltérer, rapporte RTL. L’animal a ensuite repéré l’homme endormi.

Curieux, l’ours s’est approché prudemment pour lui renifler le pied, avant de carrément le tapoter avec sa patte. Ce contact avec évidemment réveillé Matthew en sursaut, faisant fuir le mammifère. L’Américain s’est ensuite dépêché de sortir son téléphone pour immortaliser l’ours dans son jardin. Toute la scène a été filmée par une caméra de surveillance de la propriété, et postée sur les réseaux sociaux par la femme de Matthew, Dawn Bete.

« Matth m’a envoyé par SMS une photo de l’ours courant dans la cour avant et a déclaré que l’ours lui avait donné un coup de patte pendant qu’il dormait au bord de la piscine. Bien sûr, je pensais qu’il plaisantait  », a-t-elle expliqué après l’incident. Un réveil pour le moins surprenant.

 
  • Les supporters de Trump n’en reviennent pas : ils sont dans le Capitole et ont stoppé la réunion des parlementaires.

    Le jour de honte des États-Unis

    Le dernier baroud de déshonneur du président Trump : envoyer ses partisans envahir le Congrès. La démocratie américaine a résisté.

  • Le charismatique fondateur d’Alibaba s’est «volatilisé».

    L’énigme Jack Ma: disgrâce d’un milliardaire chinois

    Le fondateur de l’empire Alibaba a disparu depuis octobre 2020. Une « volatilisation » inquiétante qui rappelle le sort d’autres hommes d’affaires réduits au silence par le pouvoir communiste. Mais où est donc passé Jack Ma ?

  • Une étude française récente montre que les chats domestiques s’attaquent à 200 espèces animales différentes.

    Mon chat, ce serial killer

    Super-prédateurs des jardins, nos matous ont un impact réel sur la biodiversité qui nous entoure. Ils tuent des milliers d’oiseaux ou de petits mammifères. Conseils.

Signé duBus
Signé Stéphane Bern