«Affaire conclue»: Julien Cohen se retrouve face à un candidat qui l’avait arnaqué précédemment

«Affaire conclue»: Julien Cohen se retrouve face à un candidat qui l’avait arnaqué précédemment
Capture d’écran

Même les meilleurs collectionneurs peuvent se faire arnaquer, et ce n’est pas Julien Cohen qui vous dira le contraire... Acheteur phare de l’émission « Affaire conclue », il avait une fois craqué pour un vieux vélo vendu dans l’émission par un certain Amar, collectionneur de vélo de 38 ans.

Un homme qui s’est représenté face à Julien Cohen et ses collègues ce vendredi, avec une autre bicyclette. Évidemment, il a rapidement été reconnu par l’acheteur aux lunettes bleues, rapporte Télé-Loisirs. « Vous êtes un de mes moments les plus agréables sur ‘Affaire Conclue’ », s’est d’abord exprimé Julien Cohen. Une remarque qui a fait apparaître un grand sourire sur le visage du vendeur, mais qui cachait en réalité un peu d’ironie de la part de Julien Cohen. « Grâce à vous Amar, je me suis remis au vélo... mais aussi à la mécanique car le premier vélo était bien pourri quand même Amar, bien bien pourri », a alors lâché l’antiquaire, expliquant à ses collègues, tordus de rire, que le collectionneur de vélo lui avait déjà vendu une bicyclette « haut de gamme, avec des arguments bien supers », mais que la machine s’était avérée en piteux état : « Quand j'ai commencé à pédaler, le vélo est tombé en ruine ».

Lui aussi hilare, Amar a précisé que le vélo qu’il présentait cette fois avait été révisé. Une affirmation qui n’a pas rassuré Julien Cohen : « Quand Amar vous dit ‘Il n’y a pas de problème, il a été révisé’, c’est qu’il est mort le vélo », a-t-il lâché avec un demi-sourire... peu de temps avant d’acheter le deuxième vélo d’Amar.

 
  • Diana: son rêve, ses amours, sa tragédie

    La princesse Diana photographiée en 1996.

    La quatrième saison de « The Crown » sera prochainement disponible. La famille Windsor va s’agrandir et accueillir un nouveau personnage : la future épouse du prince Charles.

Signé duBus
Signé Stéphane Bern