«Affaire conclue»: Julien Cohen se retrouve face à un candidat qui l’avait arnaqué précédemment

«Affaire conclue»: Julien Cohen se retrouve face à un candidat qui l’avait arnaqué précédemment
Capture d’écran

Même les meilleurs collectionneurs peuvent se faire arnaquer, et ce n’est pas Julien Cohen qui vous dira le contraire... Acheteur phare de l’émission « Affaire conclue », il avait une fois craqué pour un vieux vélo vendu dans l’émission par un certain Amar, collectionneur de vélo de 38 ans.

Un homme qui s’est représenté face à Julien Cohen et ses collègues ce vendredi, avec une autre bicyclette. Évidemment, il a rapidement été reconnu par l’acheteur aux lunettes bleues, rapporte Télé-Loisirs. « Vous êtes un de mes moments les plus agréables sur ‘Affaire Conclue’ », s’est d’abord exprimé Julien Cohen. Une remarque qui a fait apparaître un grand sourire sur le visage du vendeur, mais qui cachait en réalité un peu d’ironie de la part de Julien Cohen. « Grâce à vous Amar, je me suis remis au vélo... mais aussi à la mécanique car le premier vélo était bien pourri quand même Amar, bien bien pourri », a alors lâché l’antiquaire, expliquant à ses collègues, tordus de rire, que le collectionneur de vélo lui avait déjà vendu une bicyclette « haut de gamme, avec des arguments bien supers », mais que la machine s’était avérée en piteux état : « Quand j'ai commencé à pédaler, le vélo est tombé en ruine ».

Lui aussi hilare, Amar a précisé que le vélo qu’il présentait cette fois avait été révisé. Une affirmation qui n’a pas rassuré Julien Cohen : « Quand Amar vous dit ‘Il n’y a pas de problème, il a été révisé’, c’est qu’il est mort le vélo », a-t-il lâché avec un demi-sourire... peu de temps avant d’acheter le deuxième vélo d’Amar.

 
  • Quel avenir pour la monarchie britannique?

    Le prince William dépasse de 20% en popularité son père, le prince Charles. Montera-t-il pour autant sur le trône à sa place?

    Elizabeth II en deuil aura 95 ans ce 21 avril. Quel avenir pour la monarchie britannique ? Un sondage plébiscite William : il doit être le prochain sur le Trône d’Angleterre.

  • Anne-Françoise Rousseau, la cheffe de clinique (à droite), observe les paramètres vitaux d’un patient intubé. - Mathieu Golinvaux

    Le CHU de Liège réquisitionné dans la lutte Covid-19

    Au CHU de Liège, le Centre des brûlés s’est mué en unité de soins intensifs « classique » pour contrecarrer l’avancée du Covid-19.

  • Florence Aubenas est allée s’installer un an dans le village pour «comprendre» ce fait divers sanglant.

    Florence Aubenas explore une nouvelle enquête

    Florence Aubenas ausculte un assassinat sur lequel elle a enquêté pendant sept ans. Un fait divers qui entremêle la France dont on ne parle pas, une bonne dose de mystère et une gueule connue du cinéma.

  • Le Britannique a compris avant tout le monde qu’il pourrait s’enrichir grâce au cannabis thérapeuthique.

    Le cannabis, le nouvel or vert

    De plus en plus de pays autorisent le cannabis thérapeutique. Sur ce marché florissant, un Britannique s’impose. Entre excentricité agaçante et génie entrepreneurial, voici le (presque) milliardaire Maximilian White.

Signé duBus
Signé Stéphane Bern
  • William Leymergie publie son premier roman

    Aujourd’hui présentateur de «William à midi» sur C8, William Leymergie publie également sonpremier roman.

    Actuel journaliste-animateur de C8, William Leymergie, qui fut longtemps l’âme de « Télématin » (France 2), surprend en nous emmenant sur un terrain où on ne l’attendait pas. Un roman de caape, d’épée et d’amour.