En plein direct sur le coronavirus, cet expert est interrompu par son petit-fils (vidéo)

En plein direct sur le coronavirus, cet expert est interrompu par son petit-fils (vidéo)
Capture d’écran Twitter

Quand on s’adresse en direct à la télévision, il faut que tout soit parfait pour répondre du tac au tac. Mais quand les enfants rôdent dans les parages, ce n’est jamais bon signe. C’est ce que l’expert-pédiatre Irwin Redlener, conseiller du maire de New York Bill de Blasio, a appris à ses dépens. Alors qu’il est interviewé par la chaîne MSNBC, il a eu le malheur d’avoir laissé le libre accès à son bureau. Et évidemment, son petit-fils n’a pas manqué l’occasion de faire connaître sa présence au monde entier.

« C’est la plus belle chose que j’ai jamais vue »

Quand l’enfant entre dans la pièce, Irwin Redlener fait tout pour garder son sérieux et continue d’expliquer que l’épidémie de coronavirus représente « une situation difficile », avant d’ajouter « comme on le sait, mon petit-fils est ici ». Il tente de repartir mais l’enfant se fait omniprésent, provoquant les rires en studio. « Voilà à quoi ressemble les cours à distance », blague la présentatrice.

Irwin Redlener a quant à lui une mine bien plus gênée, demandant au passage de l’aide à une certaine Karen. Malheureusement pour lui, celle-ci ne vient pas tout de suite, alors il essaye de reprendre malgré les grimaces de cet encombrant intrus. Ce dernier a alors une idée pour être encore plus visible : monter sur le siège de son grand-père pour tirer la langue à la caméra, sa tête jusqu’à côté de celle de l’expert-pédiatre. « C’est la plus belle chose que j’ai jamais vue », commente la présentatrice alors que tout le monde se met à rire. Heureusement pour Irwin Redlener, c’est à ce moment-là qu’une femme, supposément la fameuse Karen, entre pour prendre furtivement l’enfant.

Que l’expert se rassure : il est loin d’avoir été le seul dans ce cas. Sur MSNBC, c’est sur le plateau même de télévision qu’un enfant est allé voir sa mère alors qu’elle présentait le journal. Encore plus mémorable est un extrait de la BBC en 2017. Un homme est alors en pleine intervention lorsque ses deux enfants entrent dans la pièce, provoquant au passage un joyeux bazar.

 
  • Les montages financiers des royaux européens

    Plongé jusqu’au cou dans l’affaire Epstein, le prince Andrew a déclenché une nouvelle polémique en Angleterre en créant une très discrète société privée pour assurer la gestion de ses avoirs.

    Familles royales ou grandes familles de la noblesse ou de la haute bourgeoise, elles sont nombreuses à utiliser des constructions juridiques, comme des fondations, pour transmettre et perpétuer leur patrimoine.

  • GELUCK_belgaimage-174625282-full

    Geluck face à ses détracteurs

    Les détracteurs du projet de musée de Philippe Geluck sortent les griffes.

  • Le complexe des serres se découvre de plus loin cette année grâce à une belle promenade dans le parc privé du château.

    Parcours inédit dans les Serres de Laeken

    En raison du corona, une partie du complexe est inaccessible, mais, en échange, les visiteurs peuvent faire une longue promenade dans le parc du château royal ! À découvrir dès le 13 mai.

  • Le fisc peut s’emparer de 80% de la valeur d’un héritage à destination d’un ami ou d’un neveu. Le legs en duo est une solution à envisager à l’heure d’anticiper sa succession.

    Héritage, les règles ont changé

    Pour alléger les droits de succession, il est souvent intéressant d’inclure une association dans ses héritiers. Attention, les règles ont changé ! Explications.

Signé duBus
Signé Stéphane Bern