«Extrêmement fâchée», Laurence Boccolini se paie TF1: «C’est un ramassis de mensonges»

Capture d’écran - Instagram
Capture d’écran - Instagram

Décidément, les déclarations de Rémi Faure, à puremédias, font du grabuge. Après avoir critiqué Iris Mittenaere et annoncé comment la prochaine saison de Koh-Lanta allait s’organiser en raison du coronavirus, il a aussi eu quelques mots à l’attention de Laurence Boccolini, qui est passée de TF1 à France 2 cet été après vingt ans de bons et loyaux services. À nos confrères, le directeur des programmes de flux de TF1 a dit : « Le départ de Laurence Boccolini nous donne l’occasion de renouveler nos incarnations pour la case du prime time. Laurence en animait quand même près de 14 par an ».

> « Animer du divertissement demande de l’expérience » : quand Iris Mittenaere se fait recadrer par la direction de TF1

La prise de parole de Rémi Faure n’a pas du tout plu à la principale intéressée qui n’a pas hésité longtemps avant de rétorquer sur Instagram. Et plutôt vertement dans un droit de réponse assez long dont voici des extraits, notamment épinglés par la DH  : « Des affirmations mensongères. Je suis donc très surprise d’apprendre que je faisais 14 primes par an. C’était donc une époque formidable pour moi ! Je rêve. Alors, ou ce monsieur me confond avec un autre animateur ou il ne connaît pas ses grilles de programmes, ou bien il m’en doit 10 car après de nombreuses vérifications je n’en ai fait que 4 sur la saison septembre 2019 à juin 2020 ».

Et de terminer par ces quelques mots qui tendent à montrer que Laurence Boccolini, passée à la concurrence, en a toujours gros sur la patate : « On me fait passer pour une ingrate ! Ce sont des mots comme ceux de M. Faure qui vous confortent dans l’assurance que vous avez rudement bien fait de quitter la chaîne !!! Je suis extrêmement fâchée par ce ramassis de mensonges ».

 
Signé duBus
Signé Stéphane Bern
  • Classement des hôpitaux: comment bien choisir?

    BelgaImage

    En l’absence de classement officiel, il n’est guère facile de choisir l’établissement où se faire soigner. Quelques conseils pour orienter sa décision. Un dossier réalisé par Joëlle Smets et Myriam Bru.