Trump soutenu par la nièce d’Oussama Ben Laden qui laisse planer la menace d’un «nouveau 11 septembre» (vidéo)

Trump soutenu par la nièce d’Oussama Ben Laden qui laisse planer la menace d’un «nouveau 11 septembre» (vidéo)
Capture d’écran Twitter

Chez elle, on ne s’appelle plus Ben Laden mais Bin Ladin. Cela dit, c’est bien la même famille. Noor Bin Ladin est la fille du demi-frère du chef défunt d’Al-Qaïda, responsable du 11 septembre. Mais force est de constater qu’un fossé immense la sépare de son oncle. Elle vient d’en donner la preuve lors d’une interview à Fox News où elle s’est déclarée en faveur de Donald Trump. L’occasion de découvrir son ralliement à la plateforme QAnon dont elle récupère les affirmations conspirationnistes envers Joe Biden.

« Plus problématique d’être pro-Trump que de porter le nom de mon oncle »

A la télévision américaine, Noor Bin Ladin explique qu’elle assume totalement ses choix politiques en faveur du candidat républicain, malgré les difficultés. « Comme vous pouvez l’imaginer, ce n’est déjà pas facile de porter mon nom, d’être associée à un homme dont les croyances sont diamétralement opposées aux miennes. Mais comme j’ai pu déjà le mentionner, il est intéressant de voir que dans les élites, j’ai été la cible de beaucoup d’arrogance et de vulgarité lorsque j’ai décidé de soutenir le président. Cela n’a rien à voir avec ce que j’ai pu connaître auparavant ».

Selon elle, il est ainsi « plus problématique d’être pro-Trump que de porter le nom de mon oncle ». Il s’agit d’un sujet qu’elle a déjà abordé dans une lettre où elle explique avoir « perdu quelques soi-disant amis » suite à ses choix politiques. « Se présenter publiquement était un pas de trop pour certains, et le vitriol que j'ai reçu pour avoir exprimé mes convictions politiques a révélé des côtés peu flatteurs à certains personnages », dit-elle.

De l’anti-américanisme de son oncle à l’extrême-droite de QAnon

Mais au-delà de cela, ce n’est pas la seule raison qui fait que l’opinion de Noor Bin Ladin est accueillie si froidement. Comme elle l’a montré sur Twitter, elle soutient les membres d’extrême-droite de QAnon, des fidèles partisans de Donald Trump qui n’hésitent pas à verser dans les théories du complot. En reprenant leurs dires, elle n’hésite pas à affirmer par exemple que les démocrates profitent de la crise sanitaire pour frauder lors des élections, thèse partagée par Donald Trump, ou encore à critiquer le port du masque et ce peu importe l’avis des scientifiques. Elle va même encore plus loin en affirmant sans fondement qu’avec Joe Biden, l’Amérique risque un « nouveau 11 septembre », ce qui selon elle n’arriverait pas avec l’actuel président américain.

A mille lieues de son oncle, elle dit être « pour la préservation de la liberté et des principes fondamentaux de la civilisation occidentale » et reprend des affirmations qui pourraient facilement être placées dans un discours de Donald Trump. « Obama, Biden, Hillary ont passé leur temps à conspirer pour détruire l'Amérique, à la vendre aux meilleurs enchérisseurs et à sacrifier la vie des patriotes. Le président Trump a combattu la cabale tout en rendant l'Amérique à nouveau grande, et a montré qu'il tient à la vie de tous les Américains ». Si avec ses positions, elle provoque beaucoup de rejet, sa nouvelle visibilité attire aussi. En peu de temps, elle a gagné près de 20.000 abonnés sur les réseaux sociaux.

 
Signé duBus
Signé Stéphane Bern
  • 1-22278647_10155990153115934_2035067948_n-1

    Opération Shoe-Box: du bonheur en boîte

    À travers cette initiative solidaire, l’association Les Samaritains appelle à la générosité des Belges pour gâter, à leur manière, les personnes sans abri ou défavorisées.

  • Son père l’abandonne à six ans. Audrey Hepburn en restera angoissée pour la vie, cherchant l’affection auprès d’autres hommes. Une blessure qui ne se refermera jamais.

    Audrey Hepburn: une vie d’épreuves

    Derrière l’image glamour, tout en élégance et en charme, l’actrice soignait ses blessures. Un documentaire britannique de la réalisatrice Helena Coan révèle la part de souffrances et d’échecs personnels de la star.

  • Belgaimage

    Les chercheurs de pharaons (12)

    Dans un livre passionnant qui vient d’être réédité, Michel Duino retrace notamment la découverte du tombeau de Ramsès II. Un roman vrai qui se lit comme un polar. Nous publions cette partie de l’ouvrage sous forme de feuilleton.