La télévision française adapte son programme au reconfinement

La télévision française adapte son programme au reconfinement
BelgaImage

C’était attendu et c’est arrivé : la France est à nouveau confinée à cause du coronavirus. Toutes les craintes héritées de la première vague sont ainsi revenues comme un boomerang, y compris pour la télévision. Cette dernière va-t-elle être à nouveau paralysée par la crise ? La ministre de la Culture, Roselyne Bachelot, s’est prononcée à ce sujet : « il sera permis de continuer le travail préparatoire aux spectacles, les répétitions, entraînements, enregistrements et tournages ». Voilà de quoi rassurer le monde de la culture. Il n’empêche que quelques modifications sont quand même prévues au programme.

France 2 adapte son début de soirée

France Télévisions a déjà fait savoir que plusieurs mesures étaient prises pour ses chaînes. La plus frappante sur France 2 concerne « Un si grand soleil ». Le feuilleton est déprogrammé jusqu’à nouvel ordre pour laisser place aux éditions spéciales liées au coronavirus mais aussi à des événements comme les attentats. « La date de la reprise de la diffusion sera communiquée ultérieurement », précise le communiqué.

Quant à l’émission de Nagui, « N’oubliez pas les paroles », elle a aussi subi des annulations ces derniers jours pour les mêmes raisons. Mais mis à part ce samedi 31 octobre où elle laissera place au tournoi des VI Nations de rugby, aucune modification n’est prévue pour l’heure. On peut cependant imaginer que l’enregistrement se fera dans un cadre plus strict au niveau des mesures sanitaires.

France 5 se reformate

La chaîne où le reconfinement se fait peut-être le plus sentir est France 5. « C à vous » va ainsi opérer sa mue version Covid. Devant ses invités du jour, Anne-Elisabeth Lemoine a confié qu’il fallait adapter le tournage de l’émission. « C'est notre dernier dîner, à vrai dire, avant de fermer le rideau des dîners de C à Vous. À partir de ce vendredi, on arrête de recevoir à table, on passe en mode confinement, y compris à la télévision. Comme les bars et restaurants seront fermés à partir de ce soir minuit, on ferme également le restaurant de C à Vous », précise-t-elle, même si l’émission continue.

Autre changement à partir de ce vendredi 30 octobre : « Silence, ça pousse » et « La Maison France 5 » sont décalés le samedi après-midi, respectivement à 15h05 et 16h05. A la place, le vendredi soir sera consacré au théâtre, à l’opéra et aux spectacles d’humour avec « Au spectacle chez soi », « pour divertir et rassembler les téléspectateurs autrement » explique la chaîne. Seront ainsi diffusés successivement chaque semaine les pièces « Tailleur pour dames » de Georges Feydeau, « Un petit jeu sans conséquence » avec Bruno Solo, « La Dame de chez Maxim », puis « La troupe à Palmade s’amuse » avec Muriel Robin.

TF1, la grande inconnue

Et comment parler de la télévision française sans évoquer sa première chaîne, TF1 ? En l’occurrence, l’influence du reconfinement est un peu plus floue et rien n’a encore été annoncé depuis l’allocution du président français. Juste avant qu’Emmanuel Macron prenne la parole, la production de « The Voice » avait fait savoir que les tournages étaient prévus non plus pendant la nuit mais la journée, pour se conformer au couvre-feu. Mais maintenant que le confinement est édicté tout en permettant les enregistrements, cela va peut-être rabattre les cartes. Le public ne devrait en tout cas pas être présent. On peut donc imaginer une formule proche de ce qui avait été fait pour les directs organisés au printemps.

L’autre grande question, c’est « Koh-Lanta ». Lors de la première vague, des épisodes ont été scindés pour organiser une finale le plus tard possible, lors du déconfinement. Est-ce que la même stratégie sera adoptée cette fois-ci ? En théorie, si le reconfinement ne dure qu’un mois, il y a encore assez d’épisodes pour tenir jusqu’au bout. Mais alors que l’idée d’allonger cette durée circule déjà dans les cercles du pouvoir, il n’est pas non plus impossible que TF1 décide de faire la même chose que lors de la première vague. Le reconfinement devrait en tout cas doper les audiences déjà hautes de l’émission, comme constaté il y a six mois.

 
Signé duBus
Signé Stéphane Bern
  • Classement des hôpitaux: comment bien choisir?

    BelgaImage

    En l’absence de classement officiel, il n’est guère facile de choisir l’établissement où se faire soigner. Quelques conseils pour orienter sa décision. Un dossier réalisé par Joëlle Smets et Myriam Bru.