Éliminée de «Koh-Lanta», Alix est revenue sur son aventure: «On se faisait des sourires, mais on avait envie de se gifler»

Capture d’écran
Capture d’écran

Dans l’émission de « Koh-Lanta » diffusée ce vendredi 6 novembre, les aventuriers étaient liés deux par deux sur les épreuves de confort et d’immunité. Au terme d’un vote serré, c’est finalement Laurent qui a été éliminé, entraînant dans sa chute son binôme Alix. Lors d’une interview accordée à LCI, elle est revenue sur son aventure.

À la question de savoir si elle n’est pas trop déçue d’être sortie de la sorte, l’ex-capitaine des Jaunes a répondu : « Non, pas du tout, c’est une épreuve redoutée de ‘Koh-Lanta’ qui met du piment dans le programme. Bien sûr, j’aurais aimé aller plus loin, mais c’est le jeu et au moment où Denis éteint mon flambeau, je me dis que j’ai vécu une belle aventure et je repars la tête haute ». C’était d’ailleurs important pour Alix de sortir la tête haute : « Je n’allais pas pleurer toutes les larmes de mon corps quand même ! Je m’imprègne de ce moment très riche en émotions, je regarde les autres candidats. (…) Moi, j’ai atteint mes objectifs et je suis fière  ».

Ambiance tendue

Si les minutes qui ont suivi l’élimination de Laurent ont été assez tendues, l’aventurière a expliqué que l’ambiance sur le camp était également compliquée. « (…) C’était déjà très chaud sur le camp, l’ambiance était pesante. Ça commençait à être très dur de se supporter les uns les autres. On se faisait des sourires de courtoisie, mais on avait envie de se gifler. Il y avait beaucoup de critiques derrière le dos. On était à fleur de peau comme jamais », a-t-elle expliqué à LCI. Considérant l’aventure « Koh-Lanta » « incroyable et extraordinaire  », Alix avoue n’avoir aucun regret : « Au final, je me dis que j’ai été 100 % moi-même, que ça plaise ou pas, et j’ai vécu mon aventure à fond. Ça peut sembler un peu égocentrique de dire ça, mais on ne fait pas ‘Koh-Lanta’ pour les autres  ».

Interrogée sur la personne qu’elle aimerait bien voir gagner le jeu, la coach sportive a déclaré : « Moi j’aimerais, chez les filles, que Lola et Alexandra aillent loin. Et pour les garçons, Dorian  ». Et en ce qui concerne ce qui lui a le plus manqué durant l’aventure, Alix a répondu de manière évidente : « Le plus difficile, c’est le manque de nourriture et la fatigue. Quand la tête essaie d’avancer mais que le corps ne suit pas, c’est dur  ».

 
Signé duBus
Signé Stéphane Bern
  • Il faut varier les teintes, les espèces, les hauteurs. Un kaléidoscope de couleurs et, surtout, de bonheur.

    Jardinage: un balcon-forêt

    Habitant en pleine ville, au milieu du bitume et des klaxons, qui n’a jamais rêvé de trouver, en poussant la porte de son appartement, un petit écrin de nature ? Fermez les yeux et imaginez…

  • Belgaimage

    Gérard Jugnot renverse les contes

    Le grand méchant loup est végan. Le Petit Poucet retrouve son chemin sur Google Maps. La Belle au Bois dormant est en réa.

  • BelgaImage

    Covid-19: «Nous pourrons fournir un milliard de doses»

    Notre pays participe aux recherches sur un vaccin anti-Covid grâce à Janssen Pharmaceutica, la division belge de l’américain Johnson&Johnson. Son responsable en chef balise le chemin qui reste à parcourir, avec de sérieux espoirs.