Tesla lance une tequila à… 250 dollars

Capture d’écran
Capture d’écran

Si Tesla est connu pour ses voitures électriques au succès mondial, son patron Elon Musk est aussi célèbre pour lancer toutes sortes de gadgets à l'effigie de Tesla ou de ses autres compagnies (SpaceX, The Boring Company, etc.).

Cette fois-ci, il a lancé jeudi dernier la « Tesla Tequila » au prix de 250 dollars la bouteille. Le produit est déjà sold-out, indique vendredi CNN. Cette tequila, produite par Nosotros Tequila en Californie, est proposée dans une bouteille en forme d'éclair. Elle renferme une tequila décrite comme « exclusive », « premium » et « vieillie dans des fûts en chêne français ».

Ce projet était dans les cartons d'Elon Musk depuis plusieurs années. Il s’agissait d’ailleurs au départ d’une blague. Mais la tequila imaginaire produite par Tesla existe désormais réellement, deux ans après qu’Elon Musk ait tweeté une photo de lui semblant noyer son chagrin dans l’alcool après la faillite supposée de Tesla.

La rédaction avec Belga

 
Signé duBus
Signé Stéphane Bern
  • Complotistes, les anti-vaccins?

    Kenzo Nera répond à nos questions sur le complotisme des anti-vaccins.

    Kenzo Nera, chercheur FNRS en psychologie sociale à l’ULB est spécialisé dans l’étude du phénomène conspirationniste.

  • spidey-1024x576

    «Spider-Man Miles Morales»: une suite réussie?

    Pour accompagner le lancement de sa nouvelle PlayStation 5, Sony a choisi de faire de la suite de son jeu « Spiderman » la star de son line-up.

  • Alexandre Dumas père ISOPIX_25705874-001

    Petites histoires du grand Dumas: premier épisode

    Le 5 décembre, il y aura 150 ans que disparaissait le père des « Trois mousquetaires ». Sélection d’une série d’anecdotes parmi les centaines ayant émaillé une vie flamboyante.

  • Lithographie de Victor Mignot datant de 1897.

    Bruxelles racontée par les affiches d’autrefois

    Eric Van den Abeele propose une superbe balade richement illustrée des hauts lieux du commerce, du divertissement, du sport et de la culture de la capitale par le prisme des publicités, placards et estampes murales qui ornaient les murs de la ville entre 1820 et 2020.