Après un crash d’hélicoptère, un cœur est récupéré par un médecin qui le laisse à nouveau tomber (vidéo)

Après un crash d’hélicoptère, un cœur est récupéré par un médecin qui le laisse à nouveau tomber (vidéo)
Capture d’écran Youtube

Cela devait être une opération comme il y en a déjà eu tant. Mais ce week-end, celle-ci a donné des sueurs froides à cet hôpital de Los Angeles. Il y a quelques jours, un patient hébergé à cet endroit-là devait recevoir en urgence un cœur pour lui sauver la vie. Un hélicoptère a donc eu pour tâche d’amener l’organe en question sur les lieux. Sauf que celui-ci s’est crashé sur l’héliport, au sommet de l’édifice. La scène est déjà impressionnante en soi mais l’histoire ne s’arrête pas là.

D’accident en accident

L’accident est violent mais par miracle, les personnes présentes sur l’appareil n’ont eu que des blessures sans grande gravité. Les débris n’ont pas non plus fait de victimes au pied de l’immeuble. Et cerise sur le gâteau : le cœur, bien protégé, est lui aussi intact, au milieu des restes de l’hélicoptère. Une équipe a dû le dégager de la carcasse mais il y a eu plus peur que de mal.

Sauf que la suite réserve une scène « impensable », comme la qualifie la chaîne Fox 5 San Diego. Une fois retrouvé, le cœur est remis à un travailleur médical présent sur les lieux. Celui-ci est chargé de le ramener à l’intérieur pour que l’opération puisse avoir lieu comme prévu. Malheureusement, ce médecin trébuche sur l’un des débris liés à l’accident. Il laisse alors tomber le cœur qui commence à rouler par terre dans une légère protection. Prises de panique, les autres personnes présentes se sont précipitées vers l’organe pour le récupérer.

L’hôpital et son patient ont bien de la chance puisqu’après toutes ces péripéties, le cœur n’a pas été endommagé. La transplantation a donc pu être réalisée sans problème, a tenu à souligner le porte-parole de l’hôpital après cette histoire rocambolesque.

 
  • Le prince Laurent bientôt indemnisé

    L’obstination de Laurent devrait finir par payer. Le Prince est dans son droit. C’est au monde politique de suivre.

    Reconnu dans ses droits à cinq reprises par la justice dans son procès contre la Libye, le frère du Roi se bat depuis 2014 pour récupérer les 48 millions d’euros dus. Le dossier doit se débloquer ce vendredi 22.

Signé duBus
Signé Stéphane Bern