«J’ai fait des bêtises»: Aya Nakamura revient sur sa soirée en pleine pandémie (vidéo)

«J’ai fait des bêtises»: Aya Nakamura revient sur sa soirée en pleine pandémie (vidéo)
BelgaImage

Ce samedi soir, M6 consacrait un reportage de son journal à la réussite d’Aya Nakamura, à l’occasion de la sortie de son deuxième album. Et contrairement à Quotidien où elle s’est décommandée au dernier moment du tournage, l’animatrice Nathalie Renoux a eu le plaisir de la recevoir. Mais cette dernière n’a pas manqué de revenir sur la fête organisée en l’honneur de la chanteuse en plein confinement.

« Pas vigilante »

Les images défilent à ce moment-là, montrant Aya Nakamura entourée ce jeudi soir par de très nombreuses personnes, toutes non-masquées et en intérieur. Face à cela, la star ne cache pas sa gêne. « J’ai fait des bêtises » répète-elle plusieurs fois. Alors que tous les Français doivent rester dans un périmètre d’un kilomètre autour de chez eux et doivent porter des masques, la chanteuse reconnaît ses torts. « C'est vrai que je n’ai pas été vigilante sur ce coup-là, mais j'étais tellement contente de fêter la sortie de mon album. La prochaine fois je ferai plus attention et tout le monde mettra des masques », assure-t-elle. A noter que les rassemblements privés sont pour l’instant totalement interdits en France, sans qu’il soit possible de discuter sur le nombre de personnes présentes.

La présentatrice doit cependant inviter elle-même Aya Nakamura à préciser au public qu’il ne faut justement pas suivre son exemple. « Il faut se protéger, c'est très important », dit la star après cette sollicitation. Par contre aucun mot sur Quotidien, le sujet n’ayant pas été abordé. Elle avait été accusée par Yann Barthès de ne s’être pas rendue sur son plateau parce qu’elle aurait eu la « flemme », critique qu’elle a totalement récusée en prétextant un « contretemps ».

 
Signé duBus
Signé Stéphane Bern
  • Opération Shoe-Box: du bonheur en boîte

    1-22278647_10155990153115934_2035067948_n-1

    À travers cette initiative solidaire, l’association Les Samaritains appelle à la générosité des Belges pour gâter, à leur manière, les personnes sans abri ou défavorisées.

  • Son père l’abandonne à six ans. Audrey Hepburn en restera angoissée pour la vie, cherchant l’affection auprès d’autres hommes. Une blessure qui ne se refermera jamais.

    Audrey Hepburn: une vie d’épreuves

    Derrière l’image glamour, tout en élégance et en charme, l’actrice soignait ses blessures. Un documentaire britannique de la réalisatrice Helena Coan révèle la part de souffrances et d’échecs personnels de la star.

  • Belgaimage

    Les chercheurs de pharaons (12)

    Dans un livre passionnant qui vient d’être réédité, Michel Duino retrace notamment la découverte du tombeau de Ramsès II. Un roman vrai qui se lit comme un polar. Nous publions cette partie de l’ouvrage sous forme de feuilleton.

  • BelgaImage

    Classement des hôpitaux: comment bien choisir?

    En l’absence de classement officiel, il n’est guère facile de choisir l’établissement où se faire soigner. Quelques conseils pour orienter sa décision. Un dossier réalisé par Joëlle Smets et Myriam Bru.