Un chroniqueur de Cyril Hanouna quitte brutalement TPMP: «Je ne viens pas pour qu’on me prenne pour un con»

Un chroniqueur de Cyril Hanouna quitte brutalement TPMP: «Je ne viens pas pour qu’on me prenne pour un con»
BelgaImage

La dernière émission de « Touche pas à mon poste » (TPMP) aura été celle de trop. Le chroniqueur René Malleville a donc pris la décision dans la nuit de mercredi à jeudi de quitter le programme. L’information, rendue publique sur Twitter, n’a cependant pas étonné les fidèles de Cyril Hanouna. L’émission du soir même laissait déjà paraître une tension extrême, comme un avant-goût de ce départ brutal.

« À Marseille, on commence à me demander ce que je fous là »

Ce mercredi soir, TPMP revenait à nouveau sur le cas du docteur Didier Raoult, médecin controversé pour défendre de manière contestable l’effet de la chloroquine sur le Covid-19. En l’occurrence, René Malleville a tenu à défendre celui qui est, comme lui, Marseillais. Mais ses arguments n’ont pas vraiment eu l’accueil qu’il espérait, provoquant plutôt des moqueries à son sujet.

« Je m’en vais. Je me casse moi. Je ne suis pas là pour faire le comique de la troupe. Je ne suis pas là pour faire le comique des petits bobos parisiens là », assène René Malleville avant de s’en prendre plus particulièrement à Benjamin Castaldi, tordu de rire pendant sa prise de parole sur le docteur Raoult. « Moi je m’en bats les couilles de Castaldi et de ce qu’il peut dire. Castaldi, toi quand tu parles de tes conneries tout le monde doit se taire. Tu te crois quoi toi ? », ajoute le chroniqueur qui est finalement resté sur le plateau.

Mais le soir même, René Malleville, choqué par ce qui s’est passé, a décidé de prendre une décision radicale via un message envoyé à Cyril Hanouna et qu’il retransmet sur Twitter : « Bonsoir Cyril, je m'excuse mais demain est mon dernier jour. Marre de cet abruti de Castaldi et de Jean-Michel Maire. […] Je ne viens pas dans ton émission pour qu’on me prenne pour un con. À Marseille, on commence à me demander ce que je fous là. J’ai une famille, une femme, 3 enfants et 5 petits enfants qui ont une putain de haine ! Donc voilà, je préfère arrêter avant que je fasse une connerie », écrit-il.

 
Signé duBus
Signé Stéphane Bern