Karima, ex-chanteuse de la Fonky Family, est décédée

Karima, ex-chanteuse de la Fonky Family, est décédée
Capture d’écran Youtube

Elle était une voix emblématique du rap de la cité phocéenne. Hier soir, c’est donc avec émoi que la scène musicale locale a découvert que Karima était décédée. L’annonce a été faite par Sat l'Artificier, ex-membre des Fonky Family, groupe avec lequel elle avait collaboré, notamment pour le titre à succès « Bad Boys de Marseille ».

Un refrain de légende pour le rap français

C’est donc logiquement avec le refrain de cette chanson que le rappeur a rendu hommage à celle-ci. « Elle était la voix féminine des Bad Boys de Marseille. Karima, merci pour ce refrain légendaire...et tout le reste. Repose en paix », écrit-il sur Twitter. La chanson est emblématique à plusieurs titres. Non seulement elle avait vu le groupe collaborer avec le très populaire Akhenaton, mais elle a surtout permis de lancer la carrière du groupe, au point que la chanson devienne un classique du rap français.

« Elle avait intégré le groupe quand on était dans cette période très funk, parce qu’on voulait des refrains chantés. C’est Pone qui l’avait rencontrée. Elle avait chanté sur un morceau du Rat et de Choa et on avait vraiment accroché à sa voix, donc on lui avait dit que pour nous c’était comme si elle faisait partie du groupe. Et elle était avec nous sur scène ce fameux soir où on a rencontré IAM, ce qui fait qu’elle s’est aussi retrouvée sur Métèque et mat », avait confié Sat L’Artificier à l’Abcdr du son, comme le rappelle la Voix du Nord.

Karima avait aussi travaillé plus étroitement avec Akhenaton sur des morceaux comme « Je ne suis pas à plaindre » ou « Au fin fond d'une contrée », avant de se lancer dans une carrière solo.

 
  • Les supporters de Trump n’en reviennent pas : ils sont dans le Capitole et ont stoppé la réunion des parlementaires.

    Le jour de honte des États-Unis

    Le dernier baroud de déshonneur du président Trump : envoyer ses partisans envahir le Congrès. La démocratie américaine a résisté.

  • Le charismatique fondateur d’Alibaba s’est «volatilisé».

    L’énigme Jack Ma: disgrâce d’un milliardaire chinois

    Le fondateur de l’empire Alibaba a disparu depuis octobre 2020. Une « volatilisation » inquiétante qui rappelle le sort d’autres hommes d’affaires réduits au silence par le pouvoir communiste. Mais où est donc passé Jack Ma ?

  • Une étude française récente montre que les chats domestiques s’attaquent à 200 espèces animales différentes.

    Mon chat, ce serial killer

    Super-prédateurs des jardins, nos matous ont un impact réel sur la biodiversité qui nous entoure. Ils tuent des milliers d’oiseaux ou de petits mammifères. Conseils.

Signé duBus
Signé Stéphane Bern
  • Maltraitance des seniors: l’enquête choc sur les homes

    RTBF

    La RTBF plonge dans les coulisses des homes et en dévoile les travers : finances opaques d’un côté, maltraitance envers les personnes âgées de l’autre. Mais pour que la vie de nos aînés ne bascule pas dans la détresse, des moyens de prévention existent. À découvrir le mercredi 20 janvier à 20h20 sur La Une.