S’il gagne «Koh-Lanta», Brice explique pourquoi il ne gardera rien des 100.000 euros promis au vainqueur (vidéo)

Capture d’écran - Twitter
Capture d’écran - Twitter

Brice n’est pas là pour l’argent. Enfin si, mais pas pour lui. « J’ai participé au jeu pour mon propre plaisir et gagner ‘Koh-Lanta’ », dit-il à nos confrères du Figaro. Dans le premier épisode de la grande finale, l’aventurier creusois avait déjà fait part de sa volonté de ne pas garder pour lui les 100.000 euros attribués au vainqueur s’il venait à être désigné comme tel par le jury final. Il a confirmé l’information au quotidien français.

>Après « Koh-Lanta », Brice révèle avoir pris 25 kilos : « Le retour a été ultra violent » (vidéo)

« Dans la vie, je me bats pour ma famille. Ma motivation était ma grande sœur, elle a toujours été là pour moi, elle a toujours tout fait pour moi et c’est un exemple », dit-il. Avant d’expliquer pourquoi il lui donnerait tout l’intérêt financier de « Koh-Lanta » : « En lui offrant l’intégralité de ces 100.000 euros, elle pourra rembourser une partie de son prêt et avoir une vie plus simple. Ce serait un juste retour de ma part pour tout ce qu’elle m’a apporté. Je ne suis pas riche du tout, j’ai un petit appartement à Paris, je suis intermittent du spectacle mais tout l’argent sera pour elle ».

Mais Brice n’entend pas se laisser abattre. Même sans le coup de pouce financier attribué au grand gagnant de l’émission de TF1 – dont la finale est diffusée ce vendredi 4 décembre à 21h05 –, il entend mener sa barque professionnelle jusqu’à bon port. L’animateur radio confirme des propositions reçues depuis la fin de l’aventure : « J’ai pu être contacté pour des propositions en radio ou pour d’autres émissions de télé. C’est toujours agréable d’être sollicité de la sorte. Beaucoup de choses m’intéressent, un retour en radio est envisageable, c’est ma passion principale et j’ai envie d’y retourner en ayant ma propre émission. Le cinéma et les séries m’intéressent aussi, c’est un domaine où j’aimerais bien me lancer. Je suis à l’écoute des offres et je prends le temps de faire les bons choix ». Reste à voir si Brice reviendra donc sur le devant de la scène, autrement qu’en costume d’aventurier.

>Aventurier emblématique, Pascal Salviani raconte l’après « Koh-Lanta » : « J’ai souffert de schizophrénie »

 
  • Quel avenir pour la monarchie britannique?

    Le prince William dépasse de 20% en popularité son père, le prince Charles. Montera-t-il pour autant sur le trône à sa place?

    Elizabeth II en deuil aura 95 ans ce 21 avril. Quel avenir pour la monarchie britannique ? Un sondage plébiscite William : il doit être le prochain sur le Trône d’Angleterre.

  • Anne-Françoise Rousseau, la cheffe de clinique (à droite), observe les paramètres vitaux d’un patient intubé. - Mathieu Golinvaux

    Le CHU de Liège réquisitionné dans la lutte Covid-19

    Au CHU de Liège, le Centre des brûlés s’est mué en unité de soins intensifs « classique » pour contrecarrer l’avancée du Covid-19.

  • Florence Aubenas est allée s’installer un an dans le village pour «comprendre» ce fait divers sanglant.

    Florence Aubenas explore une nouvelle enquête

    Florence Aubenas ausculte un assassinat sur lequel elle a enquêté pendant sept ans. Un fait divers qui entremêle la France dont on ne parle pas, une bonne dose de mystère et une gueule connue du cinéma.

  • Le Britannique a compris avant tout le monde qu’il pourrait s’enrichir grâce au cannabis thérapeuthique.

    Le cannabis, le nouvel or vert

    De plus en plus de pays autorisent le cannabis thérapeutique. Sur ce marché florissant, un Britannique s’impose. Entre excentricité agaçante et génie entrepreneurial, voici le (presque) milliardaire Maximilian White.

Signé duBus
Signé Stéphane Bern
  • William Leymergie publie son premier roman

    Aujourd’hui présentateur de «William à midi» sur C8, William Leymergie publie également sonpremier roman.

    Actuel journaliste-animateur de C8, William Leymergie, qui fut longtemps l’âme de « Télématin » (France 2), surprend en nous emmenant sur un terrain où on ne l’attendait pas. Un roman de caape, d’épée et d’amour.