Faim, besoins, sexe: les confessions intimes des candidats de Koh-Lanta sur leur aventure

Faim, besoins, sexe: les confessions intimes des candidats de Koh-Lanta sur leur aventure
TF1

S’il y a bien une chose qui les énerve, c’est quand quelqu’un leur demande si Koh-Lanta est truqué. Non, il n’y a pas d’artifices pour tromper le téléspectateur : la vie sur Koh-Lanta est bel et bien dure ! Les anciens candidats de l’émission l’ont encore prouvé lors du documentaire de C8 « La vraie vie de vos aventuriers », diffusé ce mardi, peu avant la finale de ce vendredi. Ils ont ainsi révélé quelques anecdotes révélatrices sur leur quotidien intime quand ils étaient sous les tropiques.

Cimetière de toilettes, crabes au menu et rapports physiques impossibles (ou pas)

Laurent Maistret, un des aventuriers les plus connus de Koh-Lanta, le confirme : « on ne voit pas tout ce qu’il y a hors caméra ». Mais il tient tout de suite à ajouter que si le téléspectateur ne voit pas certaines scènes, cela ne veut pas dire qu’il y a des toilettes cachées quelque part. Les aventuriers doivent même recourir à des tactiques assez surprenantes pour faire leurs besoins. « Dans notre saison, on avait un endroit entouré de rochers et on faisait dans le sable », raconte par exemple Magali. « Après avoir fait nos besoins, on plantait un bâton dans le sol pour montrer aux autres aventuriers qu’on avait fait à cet endroit, pour qu’ils ne fassent pas leurs besoins au même endroit. Rapport aux odeurs notamment. A la fin ça faisait un cimetière », blague-t-elle.

Et évidemment, que dire de la faim ? Ils sont tous d’accord pour dire que la nourriture, c’est le sujet numéro un. Ce n’est même pas un mystère puisque les téléspectateurs en sont témoins. « 99% des conversations pendant l'aventure Koh-Lanta concerne la bouffe », confirme André, un des gagnants de Koh-Lanta. Lors de sa saison, il avait même pu assister à une technique improbable pour se nourrir, celle de Tiffany. Comme il le raconte, « elle attrapait les crabes, elle les croquait et elle les tuait comme ça », dans le but de les manger vivants. Une source de protéines bienvenue dans une aventure aussi dure où les kilos s’envolent en un rien de temps.

Enfin, le documentaire n’oublie pas de se poser une question : après autant de jours ensemble, est-ce qu’il n’y a pas des moments un peu coquins sur le campement ? « Des rapprochements physiques ? En vrai pas du tout », dit sans hésiter Tiffany. « Physiquement c’est impossible. On est fatigués, on est sales, on ne pense pas du tout à ça ». « La production fournit des capotes mais il ne se passe rien sur le camp », confirme André. Il ne se passerait donc rien à Koh-Lanta ? Pas si sûr. Car les deux comparses laissent entendre que l’on ne connaîtrait peut-être pas toute l’histoire : « sur le camp, il ne se passe rien entre les candidats. Après, dans la résidence du jury final, il peut… mais nous on est au courant de rien. On est arrivés trop tard ».

 
  • Abus sexuels: le grand déballage

    Belgaimage

    Les affaires se multiplient. Les masques tombent. La parole se libère, pouvant aussi ouvrir la porte aux mensonges et règlements de comptes. Une révolution !

Signé duBus
Signé Stéphane Bern