Italie: après une dispute avec sa femme, il parcourt 450 km à pied pour s’éloigner de chez lui

Image d’illustration
Image d’illustration - Belgaimage

En Italie comme dans de nombreux pays dans le monde, des règles ont été instaurées en vue de lutter contre la pandémie de coronavirus. Certaines d’entre elles concernent notamment des restrictions de déplacement. Cela n’a pas empêché les policiers de Fano de faire une découverte surprenante le 1er décembre dernier. En effet, vers 2 heures du matin, ceux-ci ont été interpellés par un homme seul, marchant dans la nuit en boitant, rapporte RTL.

En plus de se déplacer en pleine nuit, cet individu se trouvait… à 450 kilomètres de sa maison ! Il a expliqué aux agents qu’il avait décidé de sortir prendre l’air pour se changer les idées, après une violente dispute avec son épouse. Et cela faisait une semaine qu’il marchait non-stop, malgré le couvre-feu mis en place en Italie.

Avec une moyenne de soixante kilomètres par jour, le quadragénaire a pourtant avoué qu’il ne s’était pas rendu compte de la distance parcourue. « Je n’ai utilisé aucun moyen. Ces jours-ci, j’ai mangé et bu parce que les gens que j’ai rencontrés en chemin m’ont offert de l’eau et de la nourriture. Je vais bien. Je suis juste un peu fatigué  », a-t-il expliqué aux policiers, rapporte un quotidien local.

Emmené au commissariat, les gendarmes ont découvert que la femme du fuyard avait signalé sa disparition la semaine précédente, en évoquant elle aussi une dispute conjugale. Celle-ci est finalement venue récupérer son mari à Fano, qui devra payer une amende de 400 euros pour ne pas avoir respecté le couvre-feu. Sur les réseaux sociaux, le marcheur a été surnommé le « Forrest Gump italien  », ajoute RTL.

 
  • Les supporters de Trump n’en reviennent pas : ils sont dans le Capitole et ont stoppé la réunion des parlementaires.

    Le jour de honte des États-Unis

    Le dernier baroud de déshonneur du président Trump : envoyer ses partisans envahir le Congrès. La démocratie américaine a résisté.

  • Le charismatique fondateur d’Alibaba s’est «volatilisé».

    L’énigme Jack Ma: disgrâce d’un milliardaire chinois

    Le fondateur de l’empire Alibaba a disparu depuis octobre 2020. Une « volatilisation » inquiétante qui rappelle le sort d’autres hommes d’affaires réduits au silence par le pouvoir communiste. Mais où est donc passé Jack Ma ?

  • Une étude française récente montre que les chats domestiques s’attaquent à 200 espèces animales différentes.

    Mon chat, ce serial killer

    Super-prédateurs des jardins, nos matous ont un impact réel sur la biodiversité qui nous entoure. Ils tuent des milliers d’oiseaux ou de petits mammifères. Conseils.

Signé duBus
Signé Stéphane Bern