Nouveau coach, épreuve inédite, coronavirus…: du changement pour la nouvelle saison de «The Voice France» (vidéo)

Capture d’écran - Twitter
Capture d’écran - Twitter

« The Voice : la plus belle voix » ne fait pas entièrement peau neuve. Les rouages qui fonctionnent dans l’émission de TF1 sont forcément reconduits : auditions à l’aveugle, battkes, K.O… Mais les équipes du télécrochet musical qui connaît là une dixième saison ont ajouté quelques éléments qui pourraient bien intriguer les téléspectateurs. Petite mise au point alors que le lancement de ce nouvel opus est prévu pour le début de l’année 2021.

Une saison marquée par le coronavirus

Nikos Aliagas s’avance sans crainte : « Cette saison sera unique en son genre ». Et pour cause : en plus des nouveautés promises par la chaîne, il s’agira d’une émission marquée par la crise du Covid-19. Le tournage a connu des bouleversements nets : le but, respecter l’ADN du programme tout en respectant les règles sanitaires. Il y a d’abord l’absence de public : les spectateurs ont été remplacés par 300 écrans et un public virtuel donc. « On se concentre plus sur les performances », a tenté Florent Pagny – et oui, il est de retour après deux ans d’absence – lors d’une conférence de presse tenue ce mardi 22 décembre.

Exit également les moments d’émotion que Nikoas Aliagas peut vivre avec les familles présentes en plateau. Pour limiter les contacts, TF1 fait le pari de la technologie, avec des familles présentes par écrans interposés. Le présentateur s’est fondu dans cette nouvelle configuration qui crée « une autre dramaturgie ». La chaîne donne ainsi l’exemple de ce moment où Nikos a « appelé une maman qui ne savait pas que son fils faisait ‘The Voice’ ». Finis les câlins distribués à tour de bras depuis dix ans !

Vianney débarque dans l’émission

Mais cette saison 10, dont le portrait a rapidement été dressé dans une vidéo diffusée par la chaîne sur les réseaux sociaux et en télé, est aussi marquée par l’arrivée d’un nouveau juré et le retour d’un ancien. Après deux ans d’absence, Florent Pagny réintègre l’équipe des coachs. Il reprendra son fauteuil, tout comme Marc Lavoine et Amel Bent. Le quatrième larron n’est autre que Vianney. Le chanteur français de 29 ans qui explique ne pas « être à l’aise avec la télévision » s’est finalement senti comme un poisson dans l’eau.

Il a trouvé l’exercice « moins dur » que prévu et le programme « familial » : « La musique, c’est mon truc ». Vianney a même été plutôt turbulent sur le tournage. Il se murmure qu’il a cassé le mécanisme de son fauteuil rouge à plusieurs reprises, à cause d’un excès d’enthousiasme qu’on lui pardonnera bien. Toujours est-il que les coachs vont devoir faire avec une toute nouvelle épreuve, inédite jusqu’ici en France : les Cross Battles.

Nouvelle épreuve qui promet

Cette règle, développée dans la version chinoise en 2015 et reprise par les États-Unis en 2019, s’invite donc pour la dixième saison française. Pour cette épreuve complètement nouvelle sur TF1, chaque coach va devoir confronter ses talents à ceux d’un autre coach. Les Cross Battles prennent place juste après les Battles et avant les émissions diffusées en direct.

Les règles de cette nouvelle épreuve sont les suivantes : Nikos Aliagas va désigner un coach qui devra envoyer sur scène l’un de ses talents. Ce coach devra aussi désigner l’équipe qui lui fera face. Le juré adverse sélectionnera à son tour un membre de sa team à envoyer face au talent nommé en premier. Les deux candidats s’affronteront alors sur la scène de « The Voice ». Et c’est le public qui votera pour le meilleur des deux artistes. Avec cette nouvelle règle, un coach pourrait donc se retrouver sans aucun talent dans son équipe au moment d’entamer les directs.

 
Signé duBus
Signé Stéphane Bern
  • Ces instants où tout bascule

    Julien SANDREL copyright Bruno Levy

    Julien Sandrel publie un nouveau roman solaire. Pour lui, pas de doutes, « les petits bonheurs du quotidien sont plus importants que tout ».