Polémique autour de la photo de Kamala Harris en couverture de Vogue: «Un manque de respect»

Polémique autour de la photo de Kamala Harris en couverture de Vogue: «Un manque de respect»
Capture d’écran Instagram

Le choix de Vogue de mettre à l’honneur Kamala Harris pour son magazine de février avait fait l’unanimité lorsqu’il avait été annoncé. Mais maintenant que la couverture de cette bible de la mode a été dévoilée (dimanche), elle plaît en réalité beaucoup moins que prévu.

On y découvre donc comme prévu la future vice-présidente des États-Unis en baskets, debout devant un rideau rose, vêtue d’une veste et d’un pantalon noir. Un style trop peu glamour selon les internautes, qui sont habitués à plus de classe sur les couvertures de Vogue. Pour certains, la photo choisie est même une marque de non-respect pour Kamala Harris, comme le juge par exemple le Washington Post  : « La couverture n’a pas donné à Kamala D. Harris le respect qui lui était dû. Elle était trop familière ». Plusieurs utilisateurs de Twitter accusent également le magazine de mode d’avoir blanchi la peau de la vice-présidente, qui est métisse.

Ce n’est pas la photo choisie initialement

Mais la polémique ne s’arrête pas aux critiques des internautes. Selon CNN, l’équipe de Kamala Harris elle-même ne s’attendait pas à un tel cliché en couverture. D’autres photos ont été prises par le photographe Tyler Mitchell, et c’est une autre, où l’élue américaine apparaît en tailleur bleu clair et devant un fond doré avec un regard plus déterminé, qui avait été sélectionnée pour se retrouver sur la Une du magazine. Toujours d’après les informations de CNN, l’entourage de Kamala Harris aurait demandé de faire réimprimer la couverture de Vogue.

De son côté, les responsables du magazine de mode ont simplement expliqué qu’ils avaient « adoré les photos prises par Tyler Mitchell » et que pour eux, « l’image plus informelle captait la nature authentique et accessible du vice-président élu Harris ».

Sur Instagram, les deux photos différentes ont été dévoilées, celle où Kamala Harris apparaît en tailleur bleu recevant de bien meilleures critiques que la première publiée.

 
  • Les supporters de Trump n’en reviennent pas : ils sont dans le Capitole et ont stoppé la réunion des parlementaires.

    Le jour de honte des États-Unis

    Le dernier baroud de déshonneur du président Trump : envoyer ses partisans envahir le Congrès. La démocratie américaine a résisté.

  • Le charismatique fondateur d’Alibaba s’est «volatilisé».

    L’énigme Jack Ma: disgrâce d’un milliardaire chinois

    Le fondateur de l’empire Alibaba a disparu depuis octobre 2020. Une « volatilisation » inquiétante qui rappelle le sort d’autres hommes d’affaires réduits au silence par le pouvoir communiste. Mais où est donc passé Jack Ma ?

  • Une étude française récente montre que les chats domestiques s’attaquent à 200 espèces animales différentes.

    Mon chat, ce serial killer

    Super-prédateurs des jardins, nos matous ont un impact réel sur la biodiversité qui nous entoure. Ils tuent des milliers d’oiseaux ou de petits mammifères. Conseils.

Signé duBus
Signé Stéphane Bern