N’oubliez pas les paroles: élimination d’Alessandra, la Belge qui a atteint des sommets de rentabilité

N’oubliez pas les paroles: élimination d’Alessandra, la Belge qui a atteint des sommets de rentabilité
D.R.

Le 8 janvier dernier, elle arrivait sur le plateau de Nagui et rapidement, son potentiel devient évident aux yeux de tous. Revendiquant avoir appris près de 800 chansons, Alessandra, une fille de la région de La Louvière, avait de quoi figurer parmi les plus grands maestros de l’émission « N’oubliez pas les paroles ». 16 émissions plus tard, elle est toutefois déjà défaite. Mais si son passage a été moins long qu’attendu, la Belge a néanmoins eu le temps de battre un record de rentabilité.

16 participations qui valent leur pesant d’or

Si Alessandra s’est faite autant remarquée, c’est surtout parce qu’en fin d’émission, celle-ci a pu remporter plusieurs fois les plus hautes sommes qu’il est possible d’avoir dans le programme. Sa connaissance pointue des paroles de chansons lui ont ainsi permis de gagner pas moins de 220.000€ en seulement 16 émissions. A titre de comparaison, les deux plus grands maestros de l’histoire, Margaux et Kevin, ont eu 530.000€ et 410.000€ en 59 et 43 participations respectivement. Si Alessandra avait su rester aussi longtemps que Kevin, elle aurait eu au final, en gardant le cap, 591.250€. Avec le nombre de victoires de Margaux, c’est 811.250€ qu’elle aurait empoché. Alessandra figure ainsi parmi les candidats qui ont le plus rentabilisé leurs participations. Seul Franck, un candidat qui n’est resté que 10 fois, la concurrence avec 141.000€, ce qui fait qu’en 16 fois il aurait eu 225.600€ (soit 5.600€ de plus qu’Alessandra).

Sceptiques face à un tel exploit, certains téléspectateurs avait accusé (sans preuve) la candidate d’utiliser des oreillettes, ou d’être aidée par la production. De son côté, Alessandra expliquait simplement à Télé-Loisirs sa tactique d’entraînement pour gagner ensuite sur le plateau : « La meilleure technique est celle des petits papiers de couleurs. J’y écrivais toutes les erreurs que je faisais assez souvent en chantant. Puis, lorsque j’entendais ou répétais un morceau, je prenais le petit papier associé pour travailler ma mémoire visuelle et auditive en même temps ».

 
  • Quel avenir pour la monarchie britannique?

    Le prince William dépasse de 20% en popularité son père, le prince Charles. Montera-t-il pour autant sur le trône à sa place?

    Elizabeth II en deuil aura 95 ans ce 21 avril. Quel avenir pour la monarchie britannique ? Un sondage plébiscite William : il doit être le prochain sur le Trône d’Angleterre.

  • Anne-Françoise Rousseau, la cheffe de clinique (à droite), observe les paramètres vitaux d’un patient intubé. - Mathieu Golinvaux

    Le CHU de Liège réquisitionné dans la lutte Covid-19

    Au CHU de Liège, le Centre des brûlés s’est mué en unité de soins intensifs « classique » pour contrecarrer l’avancée du Covid-19.

  • Florence Aubenas est allée s’installer un an dans le village pour «comprendre» ce fait divers sanglant.

    Florence Aubenas explore une nouvelle enquête

    Florence Aubenas ausculte un assassinat sur lequel elle a enquêté pendant sept ans. Un fait divers qui entremêle la France dont on ne parle pas, une bonne dose de mystère et une gueule connue du cinéma.

  • Le Britannique a compris avant tout le monde qu’il pourrait s’enrichir grâce au cannabis thérapeuthique.

    Le cannabis, le nouvel or vert

    De plus en plus de pays autorisent le cannabis thérapeutique. Sur ce marché florissant, un Britannique s’impose. Entre excentricité agaçante et génie entrepreneurial, voici le (presque) milliardaire Maximilian White.

Signé duBus
Signé Stéphane Bern
  • William Leymergie publie son premier roman

    Aujourd’hui présentateur de «William à midi» sur C8, William Leymergie publie également sonpremier roman.

    Actuel journaliste-animateur de C8, William Leymergie, qui fut longtemps l’âme de « Télématin » (France 2), surprend en nous emmenant sur un terrain où on ne l’attendait pas. Un roman de caape, d’épée et d’amour.