Surpris sans masque à Bali, ces touristes ont dû faire des pompes devant les policiers (vidéo)

Surpris sans masque à Bali, ces touristes ont dû faire des pompes devant les policiers (vidéo)
AFP

Sur des vidéos partagées sur les réseaux sociaux cette semaine, on peut voir des touristes en shorts et T-shirts s’exécuter, et faire des pompes dans la chaleur tropicale, sous le regard d’officiers du maintien de l’ordre masqués.

Il est obligatoire à Bali depuis l’an dernier de porter un masque dans les lieux publics pour limiter la propagation du coronavirus.

Mais des dizaines d’étrangers ont été interpellées sans masque depuis le début de l’année, a indiqué l’officier chargé du maintien de l’ordre Gusti Agung Ketut Suryanegara.

«  D’abord, ils disent qu’ils ne sont pas au courant de cette réglementation », explique-t-il à l’AFP, «  Ensuite, ils disent qu’ils l’ont oublié, que leur masque était mouillé ou endommagé ».

Plus de 70 personnes ont reçu une amende de 100.000 roupies (6 euros) mais une trentaine d’autres n’avaient pas d’argent sur eux et ont été sanctionnés par des pompes.

Ceux qui n’avaient pas de masques sur eux ont dû faire 50 pompes et ceux qui le portaient de façon inadéquate, 15 pompes.

«  Le respect du port du masque par les touristes étrangers est très bas. 90 % des contrevenants sont des touristes étrangers », souligne le responsable.

Des Indonésiens de Bali, île en majorité hindoue, dans le pays qui compte la plus grande population musulmane au monde, où dans d’autres régions ont aussi reçu cette sanction.

Risque d’expulsion

Les autorités de Bali ont prévenu qu’elles pourraient aller jusqu’à expulser les étrangers qui ne porteraient pas de masque et ne respecteraient pas les réglementations anti-Covid.

Mais de nombreux passants, Indonésiens comme étrangers, semblent ignorer ces règles.

Une touriste russe, Margarita Chlapak, interrogée par l’AFP dans une rue de la localité touristique de Canggu, ne porte pas de masque.

«  J’essaye de respecter les protocoles sanitaires. Si je vais dans un magasin, bien sûr je porte un masque », dit-elle néanmoins.

L’île touristique a été durement touchée par l’épidémie et est officiellement interdite aux touristes étrangers depuis avril. Mais elle accueille de nombreux étrangers résidents de long terme ou venus d’autres régions du pays d’Asie du Sud-Est.

AFP

 
  • Verviers: la peur du lendemain

    La Vesdre coule paisiblement. Les débris qui la bordent rappellent le traumatisme vécu une semaine plus tôt.

    Dévastée par la Vesdre, l’ancienne cité lainière pleure ses morts, compte ses sinistrés et se prépare aux crises à venir.

Signé duBus
Signé Stéphane Bern
  • Éric Zemmour en cinq points

    BELGAIMAGE-ZEMMOUR

    L’essayiste se voit candidat à la présidentielle des 10 et 24 avril 2022. Il dérange à l’extrême droite et donne des boutons aux autres. On le crédite de 5 % des voix.

  • belgaimage-75520516-full

    Frédéric dard (5 et fin): le temps des honneurs

    Le père de San-Antonio aurait franchi le cap du siècle. Belle occasion pour revenir sur un destin exceptionnel.

  • BMW

    BMW M240i prototype: un baroud d’honneur?

    À l’heure où les constructeurs n’ont d’autre choix que de se tourner vers l’électricité pour assurer leur avenir, BMW remercie ses fans avec un coupé Série 2 qui rassemble ses fondamentaux. Nous avons pu la prendre en main en avant-première.

  • 2021_moto80_BMW_s1000R_0040

    BMW S 1000 R: en pleine maturité

    Nouveau bloc plus puissant, plus léger et conforme Euro 5, nouvelle suspension, ergonomie peaufinée, nouvelle centrale inertielle, ABS Pro de série, nouveau combiné, nouveaux phares LED… la BMW S 1000 R a été sensiblement revue pour le passage à 2021.