TikTok: une influenceuse accusée d’incitation au suicide après la mort d’une fillette

TikTok: une influenceuse accusée d’incitation au suicide après la mort d’une fillette
BelgaImage

Il y a une semaine, Antonella, une fillette de 10 ans originaire de Palerme, a commis l’irréparable. Inspirée par un défi dénommé « Blackout Challenge » (une sorte de « jeu du foulard »), elle serre une ceinture autour de son cou avec pour but de résister le plus longtemps possible au manque d’oxygène. Ces parents arrivent trop tard pour la sauver et elle meurt peu après. Cette semaine, l’enquête a remonté la piste de ce défi et a abouti à une influenceuse sicilienne de 48 ans promouvant ce challenge. Elle est aujourd’hui accusée d’incitation au suicide. Les autorités ont depuis agi pour éviter un maximum que ces faits ne se reproduisent.

Une série de défis morbides

Dans un communiqué, la police italienne explique que les enquêteurs « ont trouvé sur le réseau social TikTok un lien conduisant au profil de l’influenceuse sicilienne dans lequel on voit une vidéo reproduisant un ’défi’ entre la femme et un homme dans lequel les deux se couvraient totalement le visage, y compris la bouche et le nez, avec du scotch transparent, de manière à ne pas pouvoir respirer ». « Cette vidéo, extrêmement dangereuse car pouvant être vue par tous les utilisateurs, sans aucune restriction, et servir d’émulation pour les mineurs (...) a été éliminée de la plateforme TikTok », ajoute le communiqué.

Le danger en l’occurrence est d’autant plus grand que l’influenceuse est très populaire en Italie. Elle avait près de 731.000 abonnés à son compte qui contenait par ailleurs d’autres défis dangereux. Elle est désormais radiée des réseaux sociaux et fait l’objet d’une perquisition informatique.

Reste que si cela peut éviter la mort d’autres jeunes, rien ne fera revenir la fille de 10 ans décédée la semaine dernière. « Je savais qu’Antonella allait sur TikTok pour des chorégraphies et pour regarder des vidéos », raconte son père à la presse, « mais comment pouvais-je imaginer une telle atrocité ? Ma fille, ma petite Antonella qui meurt à cause d’un jeu extrême sur TikTok, comment puis-je l’accepter ? ».

Les autorités italiennes ont depuis bloqué l’accès à TikTok à toute personne de moins de 13 ans, du moins provisoirement. Le réseau social a également réagi dans un communiqué : « La sécurité de la communauté TikTok est notre priorité absolue et nous sommes à la disposition des autorités compétentes pour collaborer à leur enquête ».

 
Signé duBus
Signé Stéphane Bern