Covid-19: des millionnaires se font vacciner grâce à de fausses identités

Covid-19: des millionnaires se font vacciner grâce à de fausses identités
Capture d’écran Facebook

Certains seraient prêts à tout pour avoir accès au précieux vaccin contre le Covid-19 et ainsi être tranquille avec la pandémie actuelle. Parmi ceux-ci, on trouve au Canada un couple de millionnaires, Rodney et Ekaterina Baker. Lui est ex-PDG d’une chaîne de casino (Great Canadian Gaming) et elle actrice. Ils sont loin d’être âgés et donc à risque face à la maladie mais la tentation d’avoir l’esprit tranquille avec ça était plus fort. Ils ont donc profité d’une faiblesse du système de la stratégie de vaccination canadienne pour passer entre les mailles du filet, même si cela devait priver des personnes faibles du précieux produit.

Un « comportement égoïste et inquiétant »

Partis de Vancouver, ils sont arrivés à Whitehorse, le chef-lieu du Yukon, puis au village isolé de Beaver Creek, près de la frontière avec l’Alaska. Normalement, pour un tel voyage, il faut faire une quarantaine. Le risque de transmettre le Covid-19 à la population indigène, sensible à la maladie, est trop grand sinon. Mais les Baker n’ont pas le temps : ils doivent mettre immédiatement leur plan à l’œuvre.

A Beaver Creek, le couple arrive à se faire passer pour les nouveaux employés d’un petit motel. Leur mensonge passe comme une lettre à la poste. Juste après, une équipe mobile de la campagne de vaccination arrive au village. Elle est destinée à vacciner les personnes isolées, notamment les indigènes du Yukon. Mais grâce à leur nouvelle identité, les Baker arrivent à se faire passer pour des locaux et reçoivent le produit tant attendu.

Tout se passe donc comme prévu pour le couple qui, soulagé d’avoir mené à bien son plan, commet ensuite une erreur fatale. Estimant en avoir fini avec leur stratège, ils repartent en vitesse en direction de l’aéroport. Leur départ précipité éveille les soupçons et ils se font rapidement démasquer par les autorités. Ils risquent maintenant six mois de prison. Le gouvernement de Colombie britannique a de son côté donné une amende d’un équivalent de 745€ pour ne pas avoir respecté la quarantaine. Pas de quoi effrayer le couple qui roule sur l’or. « Je suis scandalisé par ce comportement égoïste et je trouve inquiétant que des gens choisissent de mettre en danger leurs concitoyens de cette manière », s’est indigné John Streicker, le ministre des Services communautaires du Yukon, auprès des médias locaux.

 
  • Florence Aubenas explore une nouvelle enquête

    Florence Aubenas est allée s’installer un an dans le village pour «comprendre» ce fait divers sanglant.

    Florence Aubenas ausculte un assassinat sur lequel elle a enquêté pendant sept ans. Un fait divers qui entremêle la France dont on ne parle pas, une bonne dose de mystère et une gueule connue du cinéma.

  • Le Britannique a compris avant tout le monde qu’il pourrait s’enrichir grâce au cannabis thérapeuthique.

    Le cannabis, le nouvel ort vert

    De plus en plus de pays autorisent le cannabis thérapeutique. Sur ce marché florissant, un Britannique s’impose. Entre excentricité agaçante et génie entrepreneurial, voici le (presque) milliardaire Maximilian White.

  • Le prince William dépasse de 20% en popularité son père, le prince Charles. Montera-t-il pour autant sur le trône à sa place?

    Quel avenir pour la monarchie britannique?

    Elizabeth II en deuil aura 95 ans ce 21 avril. Quel avenir pour la monarchie britannique ? Un sondage plébiscite William : il doit être le prochain sur le Trône d’Angleterre.

  • Anne-Françoise Rousseau, la cheffe de clinique (à droite), observe les paramètres vitaux d’un patient intubé. - Mathieu Golinvaux

    Le CHU de Liège réquisitionné dans la lutte Covid-19

    Au CHU de Liège, le Centre des brûlés s’est mué en unité de soins intensifs « classique » pour contrecarrer l’avancée du Covid-19.

Signé duBus
Signé Stéphane Bern
  • William Leymergie publie son premier roman

    Aujourd’hui présentateur de «William à midi» sur C8, William Leymergie publie également sonpremier roman.

    Actuel journaliste-animateur de C8, William Leymergie, qui fut longtemps l’âme de « Télématin » (France 2), surprend en nous emmenant sur un terrain où on ne l’attendait pas. Un roman de caape, d’épée et d’amour.