«La destruction a déjà eu lieu»: Coline Berry répond à son père Richard Berry accusé d’inceste

BelgaImage
BelgaImage

Richard Berry a publié un long message mardi 2 février répondant aux accusations d’inceste portées par sa fille Coline Berry. La réponse est arrivée rapidement après, elle aussi via un message sur Instagram. Cette dernière accuse son père de viol, d’agression sexuelle et de corruption de mineur, elle met aussi en cause l’ex-compagne de son père, Jeane Manson. Alors que Richard Berrynie les accusations « de toute (ses) forces et sans ambiguïté ces accusations immondes ». Coline Berry répond : « C’est en publiant un texte sur Instagram (…) que mon père a régi à la plainte que j’ai été contrainte de déposer auprès du Procureur de la république pour dénoncer les faits dont j’ai été victime enfant ». Elle dénonce aussi son père d’avoir fait « délibérément le choix du tribunal médiatique des réseaux sociaux ».

Elle continue : « Mon dépôt de plainte, acte grave, est réduit par mon père à un récit « qui aurait évolué » depuis la grossesse de sa femme actuelle. Ma narration des faits n’a jamais varié. (…) Ce qui a évolué au fil du temps c’est son attitude : de la violence première, il est ensuite passé aux sollicitations moites, pour que je passe l’éponge ou ne le fasse pas passer pour un pédocriminel ». Elle ajoute dans sa story aussi des exemples de faits graves.

Soutenue dans sa démarche

Coline Berry se dit soutenue par sa mère, son entourage et des membres de sa famille dont sa cousine, Marilou Berry. Elle reproche à son père de tenter une nouvelle fois de lui confisquer la parole : « en s’attaquant cette fois à ma personne, à l’adulte à la femme, à la mère de famille que je suis devenue et qu’il s’agit de détruire encore une fois. Mais la destruction a déjà eu lieu. C’est pourquoi je ne crains rien de ces tentatives d’intimidation, de destruction et d’annihilation ». Coline Berry fini son message en invitant tous les enfants « agressées, violés et atteints dans leur intégrité » à faire de même et à dénoncer « celui, celles ou ceux (qui) devaient les protéger ».

 
Signé duBus
Signé Stéphane Bern
  • Le nombre de permis de bâtir octroyés en Belgique pour de nouvelles constructions unifamiliales diminue progressivement. La tendance qui monte: l’habitat groupé.

    Batibouw, un vrai salon… virtuel

    Du 27 février au 7 mars, la foire du bâtiment se tient sur internet. Un vrai salon, avec des contacts avec les exposants, mais en ligne. Un thème à retenir: les logements modulables.

  • Les activités de prostitution sont interdites depuis octobre. Vont-elles reprendre le 1er mars?

    Prostituées, les oubliées du confinement

    La crise pousse des femmes à exercer leur métier dans la plus grande clandestinité. La commune de Schaerbeek demande des décisions claires au Comité de concertation.

  • La princesse Delphine s’est pliée de bonne grâce au jeu des photos témoins. Elle prend la pose ici devant le tombeau du roi Léopold Ier.

    Monarchie: Delphine dans la crypte royale

    Le 17 février, le Roi a invité sa demi-sœur à se recueillir devant les défunts de la Famille royale en l’église Notre-Dame de Laeken.