Un Breton fait le buzz avec ses images impressionnantes de la tempête Justine (photos)

960x614_photos-mathieu-rivrin-prises-samedi-lesconil-finistere-dieu-poseidon-sem
Capture d’écran Facebook

Depuis des années, il chasse les tempêtes qui frappent les côtes de sa tendre Bretagne. Mais cette fois-ci, la chance était avec lui. Il y a quelques jours, Mathieu Rivrin était aux premières loges pour accueillir la dépression Justine, et plus précisément à Lesconil, près de Quimper. C’est là qu’il a pu photographier des vagues impressionnantes se fracassant sur les rochers. Le résultat est si envoûtant qu’il a été repris dans des médias anglais, turcs, australiens ou encore brésiliens. Une photo remporte notamment tous les suffrages.

La colère du dieu des océans

Sur celle-ci, on voit une vague projetée presque à la verticale dans les airs. Au milieu, il suffit d’un peu d’imagination pour y voir un visage, avec les deux yeux et la bouche. Au-dessus, l’eau forme comme une magnifique couronne aquatique. Il n’en fallait pas plus pour que Mathieu Rivrin trouve le nom de cette image, « Poséidon ». Le succès est au rendez-vous : 16.000 likes en trois jours sur Instagram.

Mais la performance du photographe breton ne s’arrête pas là ! Sur Facebook, il a publié de nombreuses autres photos de la tempête. Une des séries a recueilli plus de 24.000 j’aime. Une autre photo, où une vague prend des tons dorés, a eu plus de 31.000 likes.

« Cela me dépasse complètement », confie Mathieu Rivrin à 20 Minutes. A propos de « Poséidon », il dit : « j’ai pris une série de photos en rafale et je n’ai rien vu sur le moment. C’est quand j’ai transféré mes photos sur l’ordinateur que j’ai vu cette ressemblance incroyable ». Il a depuis mis en ligne la série complète de cette vague particulière où l’on voit le visage se former puis disparaître. Un cliché qui lui a en tout cas assuré une visibilité hors-norme et internationale.