La doyenne européenne a vaincu le coronavirus à 116 ans

Belgaimage
Belgaimage

À 116 ans, Sœur André, de son vrai nom Lucile Randon, a vaincu le coronavirus, sans même s’en rendre compte ! La doyenne européenne avait en effet été testée positive le 16 janvier dernier dans la maison de retraite Sainte-Catherine, à Toulon en France. « Je ne me suis même pas rendu compte que je l’avais  », a-t-elle expliqué, rapporte le quotidien Var-Matin. La religieuse était en effet asymptomatique, comme la plupart des autres résidents contaminés dans son établissement.

Sur 88 pensionnaires, 81 personnes ont été testées positives au Covidd-19. « Nous n’avons pas compris comment, malgré les gestes barrières, malgré la sectorisation, malgré le confinement des résidents, le virus a pu se répandre de manière aussi rapide  », a déclaré David Tavella, chargé de communication de la maison de repos.

Pour éviter une plus grande contamination, Sœur André a été confinée durant le mois de janvier. « La solitude lui pesait énormément », ont indiqué des proches de la centenaire. Particulièrement à cause de l’impossibilité de participer aux messes du dimanche, rapporte Le Point. Mais aujourd’hui, l’épidémie a été contenue au sein de l’établissement. Tout en respectant les mesures nécessaires, les promenades, messes, et repas en communs sont à nouveau autorisés pour les résidents de la maison de retraite.

À l’approche de ses 117 ans qu’elle fêtera dans quelques jours, Sœur André, doyenne des Européens, est également la deuxième femme la plus âgée dans le monde. « Avoir chez nous la doyenne des Européens, c’est une fierté en même temps qu’une immense responsabilité  », a ajouté David Tavella. La première place du classement est occupée par Japonaise Kane Tanaka, âgée de 118 ans. Le responsable de la communication du centre a précisé que Sœur André n’avait « manifesté aucune peur de la maladie  » mais qu’elle s’était « montrée très inquiète pour les autres résidents ».

 
Signé duBus
Signé Stéphane Bern
  • Ces instants où tout bascule

    Julien SANDREL copyright Bruno Levy

    Julien Sandrel publie un nouveau roman solaire. Pour lui, pas de doutes, « les petits bonheurs du quotidien sont plus importants que tout ».