«Je ne suis pas un chat»: un avocat coincé derrière un filtre de chaton lors d’une réunion Zoom

Capture d’écran
Capture d’écran

La pandémie de coronavirus et les restrictions sanitaires mises en place ont obligé les travailleurs de tous les secteurs à se réinventer. Le télétravail étant devenu la norme, les logiciels de visioconférence sont désormais largement utilisés, permettant de faire des réunions à distance. C’est notamment le cas en Belgique, mais également aux États-Unis. C’est là-bas qu’un avocat a vécu une mésaventure plutôt cocasse lors d’une audience virtuelle.

En vue de plaider une affaire, l’avocat Rod Ponton avait un rendez-vous virtuel avec le juge texan Roy Ferguson, via le système Zoom. Mais au lieu de voir apparaître son visage dans la fenêtre du logiciel de visioconférence, c’est… un adorable petit chaton qui était présent. Un filtre avait en effet été activé sans le vouloir, mais impossible pour l’avocat de réussir à le retirer. « Monsieur Ponton, je pense que vous avez activé un filtre dans vos paramètres vidéo », déclare le juge à la vue de l’animal. « C’est le cas, mais je ne sais pas comment le retirer. J’ai mon assistante avec moi qui essaie de le supprimer, mais je vais peut-être devoir continuer avec. Je suis bien là. Je ne suis pas un chat  », lui répond alors l’avocat, désemparé, rapporte BFM TV.

Diffusée sur les réseaux sociaux par le juge qui voulait montrer les difficultés auxquelles sont confrontés les professionnels de la justice durant la crise, la vidéo est rapidement devenue virale. La séquence, très amusante il faut l’avouer, a beaucoup plu aux internautes. Roy Ferguson a toutefois précisé sur Twitter qu’il avait également diffusé la vidéo pour rendre hommage au boulot réalisé par les personnes qui travaillent pour le système judiciaire américain en cette période compliquée et qu’il ne fallait pas se moquer de l’avocat, mais encourager son travail.

Contacté par Vice, celui-ci a expliqué que le filtre avait été activé par sa secrétaire : « J’utilisais son ordinateur et pour une quelconque raison, elle avait ce filtre activé ». Rod Ponton a ajouté qu’ils avaient finalement réussi à le désactiver pour la suite de l’audience qui concernait un homme accusé d’avoir pris la fuite en possession d’agent de contrebande, ajoute BFM TV.

 
Signé duBus
Signé Stéphane Bern