«Buffy»: Charisma Carpenter accuse le réalisateur Joss Whedon de harcèlement et d’abus de pouvoir

«Buffy»: Charisma Carpenter accuse le réalisateur Joss Whedon de harcèlement et d’abus de pouvoir
BelgaImage

« Pendant près de deux décennies, j’ai tenu ma langue et même inventé des excuses pour certains événements qui me traumatisent encore à ce jour », dit-elle. Mais maintenant, c’est fini ! Charisma Carpenter, qui interprétait le rôle de Cordelia dans la série « Buffy », a pris la parole sur les réseaux sociaux pour dénoncer le réalisateur Joss Whedon, qu’elle accuse de l’avoir « traumatisée ». Une initiative soutenue par la star Sarah Michelle Gellar, qui incarnait l'héroïne.

« Il était méchant et agressif, il me dénigrait ouvertement devant les autres »

Dans son message publié ce mercredi, Charisma Carpenter détaille la façon dont Joss Whedon l’aurait traitée lors du tournage de la série et du spin-off « Angel », en l’accusant de comportements « hostiles et toxiques ». « Joss Whedon a abusé de son pouvoir à de nombreuses reprises lorsque nous travaillions ensemble sur les tournages de Buffy et d’Angel », peut-on lire. « Il trouvait cela drôle, mais cela a développé mon anxiété, m'a fait perdre le contrôle de moi-même et m'a éloignée de mes collègues. Ces incidents dérangeants ont déclenché une maladie physique chronique dont je souffre encore. C’est le cœur battant et lourd que je confie avoir surmonté cela en m'isolant et, parfois, de façon destructrice », écrit l’actrice.

Les révélations de la comédienne sont encore plus frappantes lorsqu’elle raconte comment Joss Whedon aurait agi alors qu’elle était enceinte de quatre mois. Il l’aurait qualifiée à ce moment-là de « grosse »» en public, devant toute la production, lui demandant si elle comptait « garder » un enfant qui était accusé de « détruire » la série. « Il a manipulé ma féminité et ma foi et m'a virée sans cérémonie la saison suivante quand j'ai accouché », clame-t-elle. « Il était méchant et agressif, il me dénigrait ouvertement devant les autres », le tout dans une ambiance exécrable teintée de compétition entre les membres du casting. Elle conclut en disant qu’en réalité, c’était Joss Whedon, « le vampire ».

Une accusation non isolée

L’interprète de Buffy, Sarah Michelle Gellar, n’a pas tardé à soutenir ces accusations, tout en dénonçant elle-même le réalisateur. « Si je suis fière d'avoir mon nom associé à celui de Buffy Summers, je ne veux pas être à jamais associée à celui de Joss Whedon », a-t-elle écrit sur Instagram en ajoutant qu’elle ne s’étalerait pas plus sur le sujet en public. « Toutefois, je soutiens tous les survivants d'abus et je suis fière qu'ils prennent la parole ».

Cela fait suite à d’autres accusations similaires envers Joss Whedon. Il y a quelques mois, l’acteur Ray Fisher l’avait aussi accusé de comportements « grossiers, abusifs, non professionnels et tout à fait inacceptables » sur le tournage de « Justice League », où Joss Whedon était en charge du scénario. Cela avait mené à une enquête à laquelle avait participé Charisma Carpenter et qui avait abouti au départ de Ray Fisher du studio DC Film. « Son licenciement a été la chose de trop pour moi », écrit-elle. « Je suis triste qu'en 2021, les professionnels aient encore à choisir entre la dénonciation dans leur environnement de travail, et la sécurité de l'emploi. […] Malgré la peur que cela puisse avoir un impact sur mon futur, je ne pouvais plus rester silencieuse », conclut Charisma Carpenter.

 
  • Quel avenir pour la monarchie britannique?

    Le prince William dépasse de 20% en popularité son père, le prince Charles. Montera-t-il pour autant sur le trône à sa place?

    Elizabeth II en deuil aura 95 ans ce 21 avril. Quel avenir pour la monarchie britannique ? Un sondage plébiscite William : il doit être le prochain sur le Trône d’Angleterre.

  • Anne-Françoise Rousseau, la cheffe de clinique (à droite), observe les paramètres vitaux d’un patient intubé. - Mathieu Golinvaux

    Le CHU de Liège réquisitionné dans la lutte Covid-19

    Au CHU de Liège, le Centre des brûlés s’est mué en unité de soins intensifs « classique » pour contrecarrer l’avancée du Covid-19.

  • Florence Aubenas est allée s’installer un an dans le village pour «comprendre» ce fait divers sanglant.

    Florence Aubenas explore une nouvelle enquête

    Florence Aubenas ausculte un assassinat sur lequel elle a enquêté pendant sept ans. Un fait divers qui entremêle la France dont on ne parle pas, une bonne dose de mystère et une gueule connue du cinéma.

  • Le Britannique a compris avant tout le monde qu’il pourrait s’enrichir grâce au cannabis thérapeuthique.

    Le cannabis, le nouvel or vert

    De plus en plus de pays autorisent le cannabis thérapeutique. Sur ce marché florissant, un Britannique s’impose. Entre excentricité agaçante et génie entrepreneurial, voici le (presque) milliardaire Maximilian White.

Signé duBus
Signé Stéphane Bern
  • William Leymergie publie son premier roman

    Aujourd’hui présentateur de «William à midi» sur C8, William Leymergie publie également sonpremier roman.

    Actuel journaliste-animateur de C8, William Leymergie, qui fut longtemps l’âme de « Télématin » (France 2), surprend en nous emmenant sur un terrain où on ne l’attendait pas. Un roman de caape, d’épée et d’amour.