Quand un drone de la police repère des fêtards s’échappant par les toits d’une soirée clandestine (vidéo)

Quand un drone de la police repère des fêtards s’échappant par les toits d’une soirée clandestine (vidéo)
Capture d’écran/Police West Midlands

Tout comme chez nous, les fêtes et les rassemblements sont interdits au Royaume-Uni à cause de la pandémie de coronavirus. Mais, tout comme chez nous à nouveau, certains citoyens aiment braver l’interdit et organiser des fêtes « clandestines ».

C’est l’idée qu’ont eu plus de 150 personnes à Birmingham le soir de la Saint-Valentin. Ils se sont réunis dans un night-club, fermé, avec un DJ et ont fait la fête tous ensemble. Cependant, la police a été prévenue et s’est rendue sur place pour mettre un terme à la soirée illégale. Alors que les forces de l’ordre du comté de West Midlands se frayaient un passage dans le bâtiment où avait lieu la soirée, des dizaines de fêtards ont tenté de s’échapper vite fait par le toit. Mais ils n’étaient sans doute pas au courant que la police locale utilisait des drones équipés de caméras thermiques pour justement localiser les éventuels fuyards.

Ces derniers ont donc rapidement été repérés, comme on peut le voir sur les images diffusées le lendemain par la police du comté. Près de 50 personnes ont réussi à fuir par le toit, mais 70 autres ont écopé d’une amende de 200 livres, et le DJ risque, lui, de devoir payer 10.000 livres (11.500 euros +/-).

 
Signé duBus
Signé Stéphane Bern