Un Belge photographie un manchot… jaune (photos)

Un Belge photographie un manchot… jaune (photos)
Capture d’écran Instagram

Il n’était pas encore arrivé en Antarctique, but de son voyage, que le photographe belge Yves Adams avait déjà réussi son excursion. En décembre dernier, il arrive en Géorgie du Sud, une île située aux confins méridionaux de l’océan Atlantique. Et là, surprise : au milieu de dizaines de milliers de manchots, l’un d’entre eux n’est pas noir mais jaune ! Une rencontre qu’Yves Adams raconte aujourd’hui avec beaucoup d’émotion.

Au bon endroit, au bon moment

Jeudi dernier, il publie les images prises de ce manchot très spécial en détaillant comment il a eu cette chance phénoménale. « J'ai gagné à la loterie de la nature en voyant le plus beau manchot royal et en pouvant prendre des photos ! Alors que nous déballions nos canots pneumatiques après avoir débarqué sur une plage isolée de l'île de Géorgie du Sud, ce manchot royal leucistique s'est dirigé droit vers nous, au milieu d'éléphants de mer, d'otaries et de milliers d'autres manchots royaux. Quelle chance ! », dit-il sur Instagram.

Pour rappel, le leucisme est une mutation génétique qui provoque une dégénérescence des cellules pigmentaires, d’où ce changement de couleur. C’est ce qui explique qu’un autre manchot, des Galapagos cette fois, a été vu entièrement blanc récemment. Pour être plus précis dans le cas du spécimen de la Géorgie du Sud, on pourrait même parler de xanthisme, qui qualifie ce passage au jaune constaté également chez d’autres espèces comme la grenouille, la tortue, le python ou encore plusieurs oiseaux.

« Je n'avais jamais vu ni entendu parler de manchots jaunes avant », a ajouté Yves Adams lors d’une interview à The Independent. « Nous avons été extrêmement chanceux, l'oiseau est arrivé exactement là où nous étions ». Pourtant, pendant deux mois, le photographe garde ses images pour lui. « C’est un ami photographe qui m’a poussé à publier les photos », précise Adams à Het Laatste Nieuws, tout en refusant de parler du « cliché de sa vie ». « C’est certes une photo unique, mais je peux aussi profiter de beaux animaux chez nous ».

 
  • Abus sexuels: le grand déballage

    Belgaimage

    Les affaires se multiplient. Les masques tombent. La parole se libère, pouvant aussi ouvrir la porte aux mensonges et règlements de comptes. Une révolution !

Signé duBus
Signé Stéphane Bern