Le calvaire d’une maman ours pour traverser la route avec ses petits (vidéo)

Le calvaire d’une maman ours pour traverser la route avec ses petits (vidéo)
Capture d’écran Youtube

Le 27 mars dernier, un gros bouchon se forme sur une route de Winsted, dans le nord du Connecticut. En cause, non pas un accident mais un ours, ou plutôt des ours. Une mère veut traverser avec ses petits mais l’affaire s’annonce plus compliquée qu’elle n’en a l’air.

De très longues minutes pour faire quelques mètres

Pour les laisser passer, la police est sur les lieux, question de s’assurer que tous les véhicules restent bien à l’arrêt. Ajouter du stress à la maman ours ne serait pas le bienvenu ! Une fois la voie libre, celle-ci commence à tenter la traversée. Elle prend avec ses dents l’un de ses petits par le coup et passe de l’autre côté de la route. Derrière elle, un de ses enfants le suit mais pas les deux autres, manifestement peu confiants sur le bitume.

Après quelques temps, un autre de ses retardataires ose traverser, même sans sa mère, mais le dernier prend peur. Il monte même à un poteau électrique. C’est là que sa maman revient à toute vitesse pour venir le chercher. Problème : un de ceux qui avaient traversé l’a suivie. Ne sachant où donner de la tête, elle tente de prendre un puis l’autre, et ce au beau milieu de la route. Finalement, tout le monde est passé… lorsque le moins confiant décide de revenir en arrière. Il a fallu qu’elle aille le chercher une dernière fois pour que l’affaire soit réglée. « Enfin », s’exclame alors un automobiliste qui filme la scène.

Un témoin de la scène explique qu’en tout, cela aura pris au moins un bon quart d’heure. « J'ai d'abord pensé qu'un bébé avait été heurté par une voiture, puis je suis revenue 15 minutes plus tard pour me rendre compte que la maman essayait simplement de faire traverser la rue aux 4 bébés, ensemble ! Je peux comprendre, étant moi-même mère de 4 enfants », explique une femme.

 
  • Les montages financiers des royaux européens

    Plongé jusqu’au cou dans l’affaire Epstein, le prince Andrew a déclenché une nouvelle polémique en Angleterre en créant une très discrète société privée pour assurer la gestion de ses avoirs.

    Familles royales ou grandes familles de la noblesse ou de la haute bourgeoise, elles sont nombreuses à utiliser des constructions juridiques, comme des fondations, pour transmettre et perpétuer leur patrimoine.

  • GELUCK_belgaimage-174625282-full

    Geluck face à ses détracteurs

    Les détracteurs du projet de musée de Philippe Geluck sortent les griffes.

  • Le complexe des serres se découvre de plus loin cette année grâce à une belle promenade dans le parc privé du château.

    Parcours inédit dans les Serres de Laeken

    En raison du corona, une partie du complexe est inaccessible, mais, en échange, les visiteurs peuvent faire une longue promenade dans le parc du château royal ! À découvrir dès le 13 mai.

  • Le fisc peut s’emparer de 80% de la valeur d’un héritage à destination d’un ami ou d’un neveu. Le legs en duo est une solution à envisager à l’heure d’anticiper sa succession.

    Héritage, les règles ont changé

    Pour alléger les droits de succession, il est souvent intéressant d’inclure une association dans ses héritiers. Attention, les règles ont changé ! Explications.

Signé duBus
Signé Stéphane Bern