Accueil Actu Télé

The Voice: la règle des «chaises musicales» provoque la colère, Amel Bent et Vianney se confient

Des téléspectateurs ont été choqués par le départ de deux candidats. Une sortie qualifiée d’« ignoble » par l’un de ces derniers. Pour les coachs, cette règle ne pose toutefois aucun problème.

Temps de lecture: 3 min

Cette deuxième soirée de duels dans « The Voice France » a fait beaucoup jaser sur les réseaux sociaux. En cause : une règle qui veut que dorénavant, les candidats repêchés par les coachs à la suite d’un duel raté peuvent être remplacés par d’autres. Or il s’avère que c’est ce qui s’est passé hier soir, non pas une fois mais deux ! Repêchés suite à leurs duels perdus lors de la première soirée, Alexis Roussiaux et Luc Laversanne ont dû partir après que leurs nouveaux coachs respectifs leur ont préféré d’autres candidats. Du côté des téléspectateurs, cette sortie brutale est parfois considérée comme choquante.

Une « arnaque » ou un « signe d’encouragement supplémentaire » ?

Sur les réseaux sociaux, certains n’ont pas hésité à faire éclater leur colère. « Cette règle est dégueulasse », gronde un internaute. « Quelle arnaque », réagit un autre. Les exemples sont nombreux et parmi ces réactions, il y a celle de… Luc Laversanne, repêché par Vianney puis remplacé par Julien Reinhardt. « Je suis déçu, un peu en colère contre Vianney. Il m’avait repêché, c’est quelqu’un de sensible, je ne pensais pas qu’il récidiverait, mais il l’a fait », dit-il à Voici en ajoutant que « partir de cette façon-là, c’est ignoble ».

En parallèle, Télé-Loisirs a interrogé Vianney et Amel Bent sur cette règle controversée. Pour le premier, ce jeu de chaises musicales « permettait d’offrir une visibilité supplémentaire à un talent que l’on gardait ou pas à la fin ». Il voit dans cette règle un « signe d’encouragement supplémentaire » et insiste pour dire que quitter The Voice n’est pas « une fin en soi ». « Quand c’est arrivé qu’un talent repêché ne reste pas, ça c’est hyper bien passé. Parce qu’ils avaient bien compris que ce repêchage n’était que provisoire », conclut-il.

Même son de cloche du côté d’Amel Bent qui rappelle que les candidats viennent à The Voice pour être visibles, pas forcément pour gagner The Voice à tout prix. « Si on part de ce principe, un ou une seule remportera l’émission donc il y aura 99% de déçus. Heureusement ce n’est pas le cas », dit-elle. Pour elle, la vie d’artiste est faite de stress et d’échecs, ce qui permet d’avancer dans sa carrière. « Quand on choisit cette vie, The Voice c’est une formidable école », finit-elle, en ne voyant là aussi dans cette règle qu’une façon d’augmenter la visibilité des talents.

Notre sélection vidéo
Sur le même sujet

Aussi en Télé

Voir plus d'articles

À la Une