La colère de Philippe Etchebest envers les dîners clandestins

Belgaimage
Belgaimage

Depuis quelques jours, des images montrant des dîners clandestins à Paris, sans respect des mesures sanitaires, ont été diffusées sur les réseaux sociaux. Invité ce lundi 5 avril sur l’antenne de BFM TV, Philippe Etchebest a poussé un véritable coup de gueule, dénonçant ces événements « lamentables et débiles  » qui donnent une « mauvaise image  » de sa profession, estime-t-il.

« C’est lamentable. Je suis très en colère  », a ainsi déclaré le chef, connu pour ses prises de position radicales et son franc-parler. « Franchement, quelle image va ressortir de nous, les restaurateurs ? On s’est battus pendant des mois pour obtenir des aides. On fait tout, aujourd’hui, pour essayer de faire en sorte d’avoir des réouvertures rapides et normales. Et aujourd’hui, une poignée d’individus salissent notre profession, et ce n’est pas normal. On montre ça aux gens, mais il faudrait montrer ceux qui respectent les règles et défendent tout ça : ils sont beaucoup plus nombreux, et je peux vous l’assurer, que ces gens qui font tout et n’importe quoi  », a ajouté Philippe Etchebest.

Le membre du jury de « Top Chef » a également expliqué n’avoir jamais entendu parler de tels événements. « J’ai vu des images, effectivement, pas plus tard qu’hier, et je suis vraiment choqué. Il y en a toujours qui essaieront de tricher, mais il faut le dénoncer, et ces gens-là doivent être punis : ils renvoient une mauvaise image de notre profession, une profession qui défend ses valeurs et qui respecte les règles. Les gens qui vont à l’encontre de ça, il faut qu’ils soient punis », a assené le chef au col tricolore. Concernant la réouverture des restaurants dans les mois à venir en France, Philippe Etchebest a estimé qu’il fallait agir vite car la situation devient « de plus en plus difficile pour beaucoup de restaurateurs ».

 
  • Quel avenir pour la monarchie britannique?

    Le prince William dépasse de 20% en popularité son père, le prince Charles. Montera-t-il pour autant sur le trône à sa place?

    Elizabeth II en deuil aura 95 ans ce 21 avril. Quel avenir pour la monarchie britannique ? Un sondage plébiscite William : il doit être le prochain sur le Trône d’Angleterre.

  • Anne-Françoise Rousseau, la cheffe de clinique (à droite), observe les paramètres vitaux d’un patient intubé. - Mathieu Golinvaux

    Le CHU de Liège réquisitionné dans la lutte Covid-19

    Au CHU de Liège, le Centre des brûlés s’est mué en unité de soins intensifs « classique » pour contrecarrer l’avancée du Covid-19.

  • Florence Aubenas est allée s’installer un an dans le village pour «comprendre» ce fait divers sanglant.

    Florence Aubenas explore une nouvelle enquête

    Florence Aubenas ausculte un assassinat sur lequel elle a enquêté pendant sept ans. Un fait divers qui entremêle la France dont on ne parle pas, une bonne dose de mystère et une gueule connue du cinéma.

  • Le Britannique a compris avant tout le monde qu’il pourrait s’enrichir grâce au cannabis thérapeuthique.

    Le cannabis, le nouvel or vert

    De plus en plus de pays autorisent le cannabis thérapeutique. Sur ce marché florissant, un Britannique s’impose. Entre excentricité agaçante et génie entrepreneurial, voici le (presque) milliardaire Maximilian White.

Signé duBus
Signé Stéphane Bern
  • William Leymergie publie son premier roman

    Aujourd’hui présentateur de «William à midi» sur C8, William Leymergie publie également sonpremier roman.

    Actuel journaliste-animateur de C8, William Leymergie, qui fut longtemps l’âme de « Télématin » (France 2), surprend en nous emmenant sur un terrain où on ne l’attendait pas. Un roman de caape, d’épée et d’amour.