L’hommage du monde au prince Philip

Belgaimage
Belgaimage

ROYAUME-UNI

« Nous sommes en deuil… La nation et le royaume offrent leurs remerciements pour la vie et le travail extraordinaires du prince Philip, duc d’Edimbourg  ». Le prince « sera naturellement particulièrement reconnu pour son soutien remarquable et inébranlable à la reine pendant tant d’années. Cependant, il doit également être salué et célébré à part entière comme un homme de prévoyance, de détermination et de courage  », qui « était souvent en avance sur son temps  », a déclaré le Premier ministre britannique Boris Johnson.

ÉTATS-UNIS

« Le prince Philip s’est dévoué au peuple du Royaume-Uni, au Commonwealth et à sa famille  », a déclaré le président américain Joe Biden, saluant « les décennies d’action dévouée  » du prince Philip et applaudissant ses engagements « environnementaux ».

AUSTRALIE

Le Premier ministre australien Scott Morrison a salué un homme qui « incarnait une génération qu’on ne reverra jamais  ». « Il a eu une carrière remarquable dans l’armée et était au premier plan dans beaucoup d’initiatives sociales  ».

ALLEMAGNE

La chancelière allemande Angela Merkel a exprimé sa « grande tristesse  », à l’annonce de la mort du prince Philip. « Son amitié pour l’Allemagne, sa franchise et son sens du devoir restent inoubliables », a tweeté Ulrike Demmer, une porte-parole d’Angela Merkel.

Belgaimage
Belgaimage

FRANCE

Le président français Emmanuel Macron a salué « la vie exemplaire  » du prince Philip, dans un tweet en anglais. « La France s’associe à la peine de ses amis d’outre-Manche et salue le destin européen et britannique d’un homme qui fut, non sans panache, le contemporain d’un siècle d’épreuves et d’espoirs pour notre continent  », a tweeté le ministre des Affaires étrangères, Jean-Yves Le Drian.

ESPAGNE

Le roi et la reine d’Espagne Felipe et Letizia ont salué dans un message de condoléances le sens « du service et du dévouement  » du prince Philip. « Nous n’oublierons jamais les moments que nous avons partagés avec lui  » et le sens « du service et du dévouement à la Couronne et au Royaume-Uni à vos côtés  », a écrit le couple royal espagnol.

ISRAEL

« Le prince Philip sera très regretté en Israël et dans le monde  », a tweeté le Premier ministre israélien, Benjamin Netanyahu.

ITALIE

Le prince Philip « pendant plus de soixante-dix ans a offert son service à la Couronne et au Royaume-Uni avec un dévouement exemplaire, accompagnant l’évolution de son pays avec un esprit ouvert et novateur  », a écrit le président italien Sergio Mattarella.

BELGIQUE

« Le décès de Son Altesse Royale le Prince Philip, Duc d’Edimbourg, nous laisse profondément attristés. Nous souhaitons exprimer nos sincères condoléances à Sa Majesté la Reine, à la famille royale britannique, ainsi qu’au peuple du Royaume-Uni », ont écrit le roi Philippe de Belgique et son épouse Mathilde.

KENYA

(C’est au Kenya, où elle était en voyage en février 1952, que la princesse Elizabeth apprit de la bouche du prince Philip qu’elle était devenue reine.)

« Son Altesse Royale le prince Philip a été un symbole imposant des valeurs familiales et de l’unité du peuple britannique ainsi que de l’ensemble de la communauté mondiale. Nous pleurons certainement un grand homme qui chérissait et œuvrait pour la coexistence pacifique de la race humaine  », a déclaré le président Uhuru Kenyatta.

GRECE

« Le duc d’Édimbourg, le prince Philip, qui est né à Corfou, a servi son pays avec dévouement pendant plusieurs décennies. Je présente mes chaleureuses condoléances à Sa Majesté la reine Elizabeth II, aux membres de la @RoyalFamily et au peuple britannique  », a déclaré la présidente grecque Ekateríni Sakellaropoúlou.

MONACO

« Votre Majesté, j’ai eu le grand regret d’apprendre ce matin le décès de votre époux bien-aimé, Son Altesse Royale le Prince Philip, Duc d’Edimbourg. Permettez-moi de vous exprimer, ainsi qu’aux membres de la famille royale et au peuple britannique, mes plus sincères condoléances et ma profonde sympathie pour votre perte en ce moment de grand chagrin  », a écrit le prince Albert de Monaco dans un message.

DANEMARK

« Le prince Philip est né en 1921 en tant que prince de Grèce et du Danemark et était un arrière-petit-fils de Christian IX. Un portrait du prince Philip a été peint par l’artiste d’origine australienne Ralph Heimans en 2017. Dans cette peinture, le prince Philip porte l’Ordre de l’Eléphant du Danemark  », rappelle la reine Margrethe II du Danemark dans un communiqué.

SUEDE

« La Reine et moi-même avons été profondément attristés d’apprendre le décès de Son Altesse Royale le Duc d’Edimbourg. Le Prince Philip a été un grand ami de notre famille pendant de nombreuses années, une relation que nous avons profondément appréciée. Le service qu’il a rendu à son pays restera une source d’inspiration pour nous tous. Nous présentons nos sincères condoléances à Sa Majesté la Reine, à la famille royale et au peuple du Royaume-Uni  », a déclaré le roi Carl XVI Gustaf de Suède.

NORVEGE

« À l’occasion du décès du prince Philip, nos pensées vont à la reine Elizabeth et à la famille la plus proche. Nos condoléances vont également au peuple britannique », a déclaré dans un communiqué le roi Harald de Norvège.

AFP

 
  • Un million de ménages belges payent trop cher leur électricité et/ou leur gaz, faute de choisir le meilleur contrat. En cette période de hausse, un maître-mot: comparer!

    Énergie: économisez 500 euros

    Avec la hausse des prix, c’est le moment de regarder son contrat de près. Et d’opter pour des formules moins chères.

  • Les «balades sauvages» permettent de découvrir et reconnaître les plantes comestibles.

    Ces plantes sauvages comestibles

    Les plantes sauvages sont souvent considérées comme de mauvaises herbes. Elles sont pourtant comestibles dans 9 cas sur 10 !

  • À la côte belge, des caméras intelligentes installées par Westtoer mesuraient l’affluence en pleine crise du Covid-19.

    Big Brother, même pendant son jogging

    Dans un parc de Louvain, des caméras scrutent les activités sportives des citoyens. Cette nouvelle initiative interpelle : jusqu’où va la surveillance des Belges ?