Quand Alain Finkielkraut ne comprend pas que l’émission a commencé (vidéo)

Capture d’écran - CNews
Capture d’écran - CNews

Le moment est surprenant, un instant suspendu entre Pascal Praud et Alain Finkielkraut. Alors que l’émission « L’heure des Pros » nous habitue à des débats et des échanges parfois durs, c’est l’inverse qui s’est passé sur CNews ce mercredi 14 avril.

Le philosophe Alain Finkielkraut était l’invité de cette émission. Au sujet, la couverture du Point. Le philosophe a donné au magazine une interview titrée : « Alain Finkielkraut : « J’ai été naïf en oubliant que les réseaux sociaux font la loi » » concernant l’affaire Olivier Duhamel. Après le générique, le journaliste commence son intervention : « Je suis très content de vous recevoir Alain Finkielkraut, pour une raison simple, c’est que je vous aime beaucoup. J’aime bien vous écouter mais je ne vous comprends pas toujours ».

Après cette entrée en matière, les deux hommes discutent et Alain Finkielkraut fait mine de quitter le plateau en disant : « Vous allez encore m’emmerder avec Olivier Duhamel. Je vais être général, mais je veux bien en parler une seconde ». Pascal Praud enchaîne et lui pose sa question concernant le politologue. Alain Finkielkraut grogne et réfléchit mais surtout, ne répond pas.

Le silence règne quelques secondes qui semblent être des heures. Jusqu’à ce que Pascal Praud le relance : « Monsieur Finkielkraut  ? ». Le philosophe relève le nez et se rend compte de ce qu’il se passe : « Tout de suite là ? Ça a commencé ? L’émission a commencé  ? ». Pascal Praud étonné, lui répond : « Ben oui ça a commencé… On est à l’antenne depuis cinq minutes ». Alain Finkielkraut balbutie, se reprend, s’excuse puis répond enfin.

Un moment de télévision qui marquera les esprits et qui fait le buzz sur les réseaux sociaux.

 
  • Les montages financiers des royaux européens

    Plongé jusqu’au cou dans l’affaire Epstein, le prince Andrew a déclenché une nouvelle polémique en Angleterre en créant une très discrète société privée pour assurer la gestion de ses avoirs.

    Familles royales ou grandes familles de la noblesse ou de la haute bourgeoise, elles sont nombreuses à utiliser des constructions juridiques, comme des fondations, pour transmettre et perpétuer leur patrimoine.

  • GELUCK_belgaimage-174625282-full

    Geluck face à ses détracteurs

    Les détracteurs du projet de musée de Philippe Geluck sortent les griffes.

  • Le complexe des serres se découvre de plus loin cette année grâce à une belle promenade dans le parc privé du château.

    Parcours inédit dans les Serres de Laeken

    En raison du corona, une partie du complexe est inaccessible, mais, en échange, les visiteurs peuvent faire une longue promenade dans le parc du château royal ! À découvrir dès le 13 mai.

  • Le fisc peut s’emparer de 80% de la valeur d’un héritage à destination d’un ami ou d’un neveu. Le legs en duo est une solution à envisager à l’heure d’anticiper sa succession.

    Héritage, les règles ont changé

    Pour alléger les droits de succession, il est souvent intéressant d’inclure une association dans ses héritiers. Attention, les règles ont changé ! Explications.

Signé duBus
Signé Stéphane Bern
  • Adaptez-vous au temps

    shutterstock_1715510914

    Cette année, la météo est imprévisible, alors regardez le temps qu’il fait. Il fait un froid de canard ? Prenez soin de vos récentes plantations, prévoyez une bonne protection pour les plus fragiles, car une gelée est toujours possible.