Quand George Clooney joue au colocataire envahissant… pour la bonne cause (vidéo)

Capture d’écran
Capture d’écran

Le 4 mai dernier, George Clooney a dévoilé un amusant spot publicitaire au profit de sa fondation, Clooney Foundation for Justice, dans lequel il incarne avec beaucoup d’autodérision un colocataire… plutôt envahissant. « Ce que je préfère dans le fait de rencontrer des gens nouveaux, c’est qu’on ne sait jamais, ça peut donner naissance à une amitié pour la vie. D’ailleurs, l’année dernière, j’ai passé une grande partie du temps en colocation chez un type rencontré par hasard, et on est devenu les meilleurs amis du monde  », débute-t-il, rapporte BFM TV.

La vidéo raconte ensuite la manière dont l’acteur est devenu par hasard le colocataire de Byron. À cause du confinement, ils se sont retrouvés à devoir vivre ensemble, un cauchemar pour l’inconnu en question. « George Clooney est passé chez moi, récupérer un objet qu’il m’avait acheté sur Craigslist (site web américain de petites annonces, ndlr), et il n’est jamais reparti. Morale de l’histoire, n’utilisez jamais Craigslit  », raconte Byron. «  Au début, je me suis dit, pas de panique, après tout, les célébrités sont des personnes elles aussi  », ajoute-t-il par la suite.

Sauf que George Clooney est devenu un colocataire très envahissant : il tapisse les murs de sa chambre de posters de son ami Brad Pitt, il réquisitionne pendant des heures la salle de bain, qu’il a baptisée « sa loge », il oblige son colocataire à regarder sans cesse le film « Ocean’s Eleven »… Si l’acteur qualifie ces moments d’« inoubliables », Byron lui parle d’une période « épouvantable ».

« Si vous voulez vous amuser autant que Byron et moi, rendez-vous sur omaze.com/clooney  », finit par dire George Clooney. Le but étant de récolter de l’argent pour sa fondation qui se bat pour les droits de l’Homme dans le monde. Parmi les donateurs, un couple sera tiré au sort et aura la chance de déjeuner avec l’acteur et sa femme Amal et de séjourner dans un hôtel de luxe aux alentours du lac de Côme. Car contrairement à Byron, beaucoup rêvent de passer du temps auprès de l’acteur…