Kev Adams accusé d’avoir participé à un dîner clandestin

Kev Adams accusé d’avoir participé à un dîner clandestin
BelgaImage

Après la polémique du dîner clandestin de Pierre-Jean Chalençon, est-ce qu’il y aura celle de Kev Adams ? A priori, c’est bien probable. Mediapart a en effet mené l’enquête sur ce genre d’événements normalement interdits. Le média d’investigation a pu prouver qu’ils se tenaient quand même dans les grands palaces parisiens et dans l’un de ces repas fastueux, qui trouverait-on ? Kev Adams !

Un personnel hôtelier « écœuré » par ces dîners clandestins

C’est en tout cas ce qu’affirme le journaliste de Mediapart à l’origine de l’information, Nils Wilcke. « Le 20 février, l’hôtel Le Fauchon a permis à l’acteur Kev Adams et à une dizaine de personnes d’organiser une soirée qui s’est prolongée tard dans la nuit... Honteux en pleine pandémie », s’insurge-t-il sur Twitter. A ce moment-là, les rassemblements en intérieur étaient limités à six personnes et les repas ne pouvaient être servis qu’en chambre, pas dans une salle à manger.

Si la participation de Kev Adams à ce dîner clandestin est confirmée, il ne serait en tout cas pas du tout le seul à avoir commis cette infraction. Mediapart affirme que plusieurs hôtels de luxe parisiens ont transformé des chambres justement pour pouvoir accueillir ces soirées interdites. Tout cela se fait au grand dam des membres du personnel hôtelier, contraints au silence par leurs directions. Nils Wilcke a néanmoins pu recueillir le témoignage de certains d’entre eux. « C’est insupportable de voir que des personnes, parce qu’elles ont l’argent et les bons contacts, peuvent continuer à faire ce que tout le reste de la population n’a pas le droit de faire », s’indignent-ils. « On est écœurés de servir en se mettant en danger des clients privilégiés qui ne respectent aucune règle d’hygiène et à qui les hôtels de luxe ouvrent leur porte pour dîner et faire la fête ».

 
  • Mick Schumacher, au nom du père

    Mick Schumacher devant le portrait de son illustre paternel: «C’est le plus grand pilote de tous les temps, il est mon idole», dit le jeune compétiteur, arrivé en F1 à 22 ans, comme son père.

    Alors que les fans attendent depuis presque huit années un signe de vie de leur pilote préféré, son fils de 22 ans a pris la relève en Formule 1. Un défi compliqué.

Signé duBus
Signé Stéphane Bern